PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Evolution de la dynamique saisonnière des archées (écotypes de SAR11) en Méditerranée Nord occidentale

Copyright et légende : ©P. Galand - Cycles saisonniers entre 2004 et 2011 de la diversité bactérienne totale et du groupe SAR11

©P. Galand - Cycles saisonniers entre 2004 et 2011 de la diversité bactérienne totale et du groupe SAR11

Dans le cadre des travaux menés par l’OOB, une série temporelle de sept années dans les eaux de surface de Méditerranée nord-occidentale a été combinée avec des analyses de pyroséquençage de l'ARN ribosomal (ARNr 16S) et de copies du gène de l'ARN ribosomal (ADNr 16S) afin d'étudier les facteurs de contrôle environnementaux sur la dynamique des écotypes et l'activité potentielle de certains groupes bactériens comme SAR11. La diversité des SAR11 présente des cycles saisonniers bien marqués et similaires à ceux de la diversité bactérienne totale. Le maximum de diversité est clairement associé aux mélanges thermohalins hivernaux. Le minimum de diversité est quant à lui associé aux périodes estivales de stratification, pauvres en éléments nutritifs et en biomasse du phytoplancton et caractérisées par une forte limitation en phosphate. En fait, le mélange physique hivernal réinitialise périodiquement les communautés de SAR11 vers un état de grande diversité, puis l'évolution saisonnière vers une limitation en phosphate prononcée éliminerait les écotypes profonds de SAR11, favorisant alors une faible diversité dominés par SAR11 Ia (> 80%). Dans un contexte de changement climatique se traduisant par une augmentation de la stratification et de l'oligotrophisation des eaux de surface en Méditerranée, le schéma conceptuel présenté ici conduirait à une baisse significative de la diversité des SAR11. Cependant, les tendances temporelles de l'activité des écotypes SAR11 et leur relation avec les variables environnementales ne sont pas encore claires et nécessitent des études supplémentaires.

Légende : Cycles saisonniers entre 2004 et 2011 de la diversité bactérienne totale et du groupe SAR11. L'indice de Shannon caractérisant la diversité est calculé à partir des séquences du gène ribosomal RNA (ADNr). Les lignes horizontales pointillées sont les seuils empiriques pour les régimes de forte et faible diversité, marqués respectivement par des triangles gris et blanc. Les lignes rouges et bleues tiretés sont la diversité des SAR11 exprimée respectivement en indice de Shannon (H0) et richesse des unités taxonomiques opérationnelles (S)

Pierre Galand, pierre.galand@obs-banyuls.fr

Date de publication : 01/02/2015

Cet exemple ne figure pas dans la version papier du dossier, publiée en février 2015.




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=194