PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Communautés microbiennes du sol et changements climatiques

Au sein des écosystèmes terrestres, l’activité des communautés microbiennes est l’une des principales sources de CO2, un puissant gaz à effet de serre. Leur activité produit en effet plus de CO2 par an que la combustion de combustibles fossiles.

L’UMR Eco&Sols a mené des études pour vérifier la capacité des communautés microbiennes à s’adapter aux changements climatiques. Les travaux de l’unité ont porté sur les effets d’une élévation de la température sur la respiration du sol lors d’expériences de laboratoire en milieux contrôlés. Cette fonction ne semble pas être altérée lorsque la température ne dépasse pas 40°C. Dans cette gamme de température, la disponibilité d’un substrat carboné conditionne l’activité des communautés microbiennes. Au delà de 40°C, l’activité respiratoire est stimulée alors que la biomasse microbienne décroît.
>BR>Un travail complémentaire, portant spécifiquement sur l’impact d’un stress thermique ponctuel (60°C durant 16h) sur la diversité des communautés microbiennes, indique que les communautés qui résistent à ce stress s’adaptent à un changement ponctuel de leur environnement. Ces travaux ont mis en évidence une modification du métabolisme des communautés microbiennes du sol exposées à un stress thermique.

Tiphaine Chevallier, tiphaine.chevallier@ird.fr

Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 2. Changement climatique & Biodiversité et écosystèmes , dans lequel figure cet exemple




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=149