PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Quelques exemples de projets réalisés par l'ECOTRON

Copyright et légende : J. Roy © Ecotron - Ecotron de Montpellier, en arrière plan , les dômes des macroscosmes

J. Roy © Ecotron - Ecotron de Montpellier, en arrière plan , les dômes des macroscosmes

L’impact des évènements climatiques extrêmes attendus vers 2050 sur les flux de carbone et d’eau d’une prairie de moyenne altitude a montré que l’effet délétère d’une vague de chaleur et d’une sécheresse pouvait être annulé sous l’effet de l’augmentation du CO2 atmosphérique des décennies à venir. Une autre expérimentation sur la décomposition de la litière forestière méditerranéenne a montré l’effet de synergie entre la diversité fonctionnelle de la litière et celle de la macrofaune détritivore et la stabilité de ce fonctionnement dans une situation de sécheresse modérée. Les changements climatiques vont altérer la diversité biologique dans les écosystèmes. L’Ecotron a montré par quels mécanismes physiologiques à l’échelle de la canopée, la diversité de la communauté végétale peut augmenter l’efficience d’utilisation de l’eau, de l’azote et de la lumière et in fine la production primaire. La modélisation des cycles biogéochimiques est nécessaire pour prédire l’impact des changements climatiques. Nous venons de montrer que le rythme circadien, largement significatif à l’échelle de l’écosystème, la température et la sécheresse de l’air ont des rôles additifs dans la régulation des flux de CO2 et de H2O et que le rythme circadien devrait être incorporé dans la modélisation de ces flux.

En savoir plus



Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 2. Changement climatique & Biodiversité et écosystèmes , dans lequel figure cet exemple

Illustrations

H. Raguet© CNRS - Insertion de blocs intacts d’écosystème prairial dans un des macrocosmes C. Piel© Ecotron - Mesure du fractionnement par les racines de haricots cultivés en microcosme




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=147