PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

ClimAware : gestion de réservoirs et adaptation au changement climatique

Copyright et légende : © David Dorchies - Impact du changement climatique à Paris

© David Dorchies - Impact du changement climatique à Paris

Le projet ClimAware (2010-2013), financé par IWRM-NET (Integrated Water Resource Management - « Vers un réseau européen d’échanges pour l’amélioration de la diffusion des résultats de recherche sur la gestion intégrée des ressources en eau »), a eu pour objectif de développer des stratégies d’adaptation visant à limiter les impacts du changement climatique, à partir de cas d’étude à l’échelle régionale et dans trois domaines liés à l’eau :

  • hydro-morphologie sur le bassin versant de l’Eder en Allemagne (Université de Kassel, Allemagne),

  • irrigation dans la région des Pouilles en Italie (CIHEAM-IAM de Bari, Italie),

  • et gestion de réservoirs sur le bassin de la Seine en France (UMR G-EAU).


Une modélisation intégrée à l’échelle européenne a été développée à des fins d’analyses croisées entre les deux échelles d’étude (Université de Kassel).

Le cas d’étude sur la Seine concentre des enjeux socioéconomiques majeurs en région parisienne. Il se focalise sur l’adaptation de la gestion des réservoirs avec deux objectifs principaux : le soutien d’étiage et la gestion des crues. Quatre grands réservoirs d’une capacité totale de 800 millions de mètres cubes gérés par l’Établissement Public Territorial de Bassin (EPTB) Seine Grands Lacs, partenaire du projet, contrôlent la partie amont de la Seine et de ses trois principaux affluents (Aube, Yonne et Marne).
Une chaîne de modélisation hydrologique intégrant la gestion des réservoirs a été développée pour simuler le fonctionnement hydrologique du bassin. Ses paramètres ont été calés à partir des conditions actuelles (observations climatiques et de gestion sur la période 1958-2009). La chaîne de modélisation a ensuite été forcée par des données issues de sept modèles climatiques, en conditions présentes (1961-1991) et futures (2046-2065).
Des scénarios d’adaptation des courbes annuelles de remplissage et de la gestion en temps réel des réservoirs ont été proposés et leurs performances ont été testées en conditions climatiques présentes et futures, puis comparées avec celles de la gestion actuelle.
Les résultats montrent que les changements climatiques pourraient avoir un impact significatif sur les débits d’étiage, quelle que soit la stratégie de gestion choisie pour les quatre lacs-réservoirs du bassin.



En savoir plus

David Dorchies, david.dorchies@irstea.fr

Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 1. Changement climatique & ressources, territoires et développement, dans lequel figure cet exemple




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=133