PARTAGER / SAUVER

 

Cycle de séminaires scientifiques :
Agroécologie - Intensification écologique des systèmes de culture

Montpellier, Agropolis International

Les plantes, une alternative agro-écologique aux antibiotiques en aquaculturepour réduire et prévenir l'usage des antibiotiques

Intervenant(s):Samira Sarter, Cirad, UMR ISEM (Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier)

Date : 2018-04-03

Les plantes, une alternative agro-écologique aux antibiotiques en aquaculturepour réduire et prévenir l'usage des antibiotiques

Les plantes, une alternative agro-écologique aux antibiotiques en aquaculture / Samira Sarter, Cirad, UMR ISEM - Sem. 03.04.18 publié par Agropolis International sur la chaîne Vimeo Agroécologie Montpellier.

L’aquaculture représente actuellement la moitié des animaux aquatiques consommés dans le monde (poissons, mollusques, crustacés). La production mondiale aquacole a atteint 74 millions de tonnes en 2014 dont 90% proviennent de l’Asie. Aujourd’hui, 90% de la production piscicole provient d'eau douce continentale. Etant donné la stabilisation des pêches de capture, l’aquaculture sera amenée à poursuivre sa progression et représentera probablement les deux tiers des animaux aquatiques consommés dans le monde d’ici 2030 (FAO). Cependant, l’impact des maladies est considérable en aquaculture, entrainant un usage excessif des antibiotiques dans de nombreux pays pour prévenir ou traiter les maladies, ou encore comme promoteurs de croissance. Or, la dissémination des bactéries résistantes via l’environnement et la chaine alimentaire est une menace importante pour les santés animale et humaine. L’antibiorésistance est ainsi devenue un des principaux risques sanitaires pour la santé publique au niveau mondial nécessitant de réduire l’usage des antibiotiques en élevage animal. Compte tenu de l’importance de la contribution de l’aquaculture à la sécurité alimentaire, les producteurs devront relever des défis majeurs pour rendre les systèmes de production durables et productifs (santés humaine, animale et environnementale). Dans cette perspective, un intérêt grandissant est porté pour les plantes locales, car elles possèdent des activités antibactériennes et immunostimulantes capables de renforcer la résistance du poisson aux infections ou d’inhiber la virulence des agents infectieux. Elles sont ainsi des alternatives agro-écologiques essentielles dans la lutte et la prévention des maladies en aquaculture permettant de valoriser la diversité végétale et des savoir-faire traditionnels des plantes médicinales dans les pays du sud ; dans un objectif de durabilité des systèmes de production.

Au travers de séminaires/débats, des unités et UMR d’agronomie de Montpellier (Cirad, Inra, Ird et Montpellier SupAgro) vous proposent, en partenariat avec Agropolis International, une animation collective transversale mensuelle autour de l’intensification écologique des systèmes de culture.



Vidéo(s)


Lien vers l'enregistrement vidéo

 

Au travers de séminaires/débats, des unités de recherche en agronomie de Montpellier (Cirad, Inra, Ird et Montpellier SupAgro) vous proposent, en partenariat avec Agropolis International, une animation collective transversale mensuelle autour de l'intensification écologique des systèmes de culture.


 
 

Mise à jour le 24/11/16


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agronomie/session.php?id=74