PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

UMR Intrepid Intensification raisonnée et écologique pour une pisciculture durable

Etablissement(s) de tutelle  :


Intrepid - La composante Cirad a rejoint l'ISE-M et la composante Ifremer a rejoint MARBEC en janvier 2015. L'UMR Intrepid regroupait les unités propres Aquaculture (Cirad) et le laboratoire environnement ressources - Languedoc-Roussillon RER/LR (Ifremer).


Intensification des systèmes piscicoles des pays tropicaux

L'UMR « Intensification raisonnée et écologique pour une pisciculture durable » (UMR Intrepid, Cirad/Ifremer) est organisée selon trois axes de recherche structurants : innovation, domestication et environnement. L’axe « Processus et systèmes d’innovation en aquaculture » relève de la recherche pour le développement et intéresse plus particulièrement les agricultures familiales. Il est porté par trois chercheurs en agronomie et zootechnie des systèmes aquacoles qui intègrent à la fois les compétences existantes au sein de l’UMR et celles apportées par des partenaires extérieurs, à travers une diversité de disciplines rattachées à la biologie, l’économie et la socio-anthropologie, pour traiter de l’intensification des systèmes aquacoles dans un contexte de développement durable.




Sans exclure d’autres formes de pisciculture, l’UMR, à travers l’équipe du Cirad, s’intéresse aux déterminants de l’innovation piscicole technique et organisationnelle dans les systèmes agricoles ruraux des pays tropicaux depuis une quinzaine d’années, principalement en Thaïlande, aux Philippines, au Brésil et au Cameroun. Les concepts mobilisés sont ceux d’une approche agronomique de type systémique, de la sociologie de la traduction (théorie de « l’acteur réseau ») à l’échelle du territoire et de l'analyse des systèmes complexes. Les outils utilisés sont ceux des enquêtes d’exploitation agricole et participatives. La validation des propositions de recherche des chercheurs se base sur le modèle de la co-construction d’innovation en faisant appel à la mise en place de dispositifs expérimentaux qui s’inscrivent dans un cadre éthique négocié avec les partenaires de développement.

Cette démarche de recherche-action en partenariat est combinée aux autres modèles de recherche en fonction de la question à traiter (recherche en laboratoire ou bien recherche de terrain où le chercheur est le seul à décider).


Les études et les recherches menées sur l’intensification de la pisciculture et, plus largement, sur sa contribution à l’intensification des agricultures familiales, peuvent être classées dans les trois grandes catégories suivantes : optimisation du fonctionnement du système d’élevage ; observation des dynamiques de changement à l’échelle des exploitations et du territoire ; rôle du partenariat public-privé.

Les recherches de l’axe « Innovation » sont menées en partenariat avec des instituts de recherche en France et à l’international (Afrique, Amérique latine et Asie).

Date de la description : 01.01.2014


Directeur : 

14  scientifiques





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique Agriculture familiale

Rôle du partenariat public-privé : cas du développement de la pisciculture dans les agricultures familiales brésiliennes

O.Mikolasek © Cirad Modèle de la Haute Vallée de l’Itajahi de pisciculture intégrée (MAVIPI). Élevage associé porc-poisson

Depuis 2001, le Cirad (UMR Intrepid) et ses partenaires mènent des recherches sur les processus d’innovation piscicole au sein des exploitations agricoles familiales de deux régions du Brésil : la vallée du Ribeira (São Paulo) et la haute vallée de l’Itajaí (Santa Catarina).

Les référentiels théoriques utilisés reposent sur l’évaluation des politiques



 (...)



 
 

Mise à jour le 27/05/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/unite-recherche.php?numunite=305