PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

UMR AGAP Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales

Etablissement(s) de tutelle  : Cirad, Inra, Montpellier SupAgro


AGAP est une très grande unité mixte de recherche qui constitue un pôle d’envergure internationale en biologie et génétique végétales appliquées. Elle est la résultante de la fusion de plusieurs structures sur la base de l’UMR DAP (UMR Inra, Cirad, Montpellier SupAgro, UM2) avec des composantes Inra de l'UMR DIAP-PC et plusieurs unités propres Cirad (AIVA, AGEMV, AGPH).


Caractérisation et valorisation de la biodiversité cultivée

L’objectif de l’UMR « Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales » (UMR AGAP, Cirad/Inra/MontpellierSupAgro) est de contribuer à l’élargissement des connaissances et à la création de variétés adaptées à une gamme d’environnements et d’usages tout en assurant une mission d’enseignement et la formation dans les domaines cités.

L’unité participe au développement des agricultures familiales au travers d’actions de terrain dans le registre de la gestion, de la caractérisation et de la valorisation de la biodiversité cultivée. La diversité des projets illustre la diversité des approches, pluridisciplinaires et complémentaires, dans plus d'une vingtaine de pays d’Amérique du Sud, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie.


L’UMR met en œuvre, au travers de treize équipes scientifiques et cinq plateformes technologiques, des approches de génétique quantitative, d’écophysiologie, de biologie du développement et de biomathématiques visant à comprendre les bases génétiques et fonctionnelles des caractères agronomiques chez une vingtaine d’espèces de plantes cultivées méditerranéennes et tropicales. Ses principales activités, utilisant les derniers outils de la génomique et de l’analyse fonctionnelle, portent sur l’analyse et la valorisation des ressources génétiques au travers de l’étude de la structuration de la diversité et de l’adaptation des plantes aux contraintes abiotiques et biotiques.

Les études conduites permettent notamment de comprendre les pratiques et le rôle des sociétés paysannes dans la structuration, la gestion (incluant la conservation) des ressources génétiques des plantes alimentaires cultivées majeures ou sous-utilisées. Elles mettent par exemple en œuvre la sélection participative pour la création de variétés adaptées aux besoins et usages des utilisateurs, l’amélioration des systèmes semenciers adaptés aux différents contextes et l’analyse combinée de ressources génétiques et des savoirs traditionnels.


L’UMR est basée en France, à Montpellier, ainsi que dans les départements et régions d'outre-mer. Elle mène ses recherches en collaboration avec des partenaires publics et privés en France et, à l’international, en Afrique, Amérique latine, Asie, Europe et Océanie ; l’ensemble constitue un réseau de grande envergure.

Date de la description : 01.01.2014


Directeur : Patrice This

250  scientifiques

Site web de l'unité





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique Agriculture familiale

La gestion intergénérationnelle des semences au Kenya

Groupes de résidences patrilocales sur le versant du Mont Kenya

La connaissance des facteurs structurant la diversité des ressources génétiques in situ est nécessaire pour optimiser les stratégies d’échantillonnage ou de conservation. Parmi ceux-ci, les facteurs anthropologiques sont encore aujourd’hui largement méconnus. La diversité des espèces et des variétés cultivées par les Meru du Mont Kenya a été analysée

 (...)


Comment faciliter la résilience des agricultures familiales à base de racines et tubercules ?

Image Producteur avec diverses variétés de taro	V. Leboc © UMR-AGAP

Les bases génétiques des plantes à racines et tubercules (manioc, patate douce, igname, taro) sont, dans un pays donné, souvent très étroites, mais la variation de la diversité allélique entre les régions est significative. L’adaptation aux changements globaux peut donc être renforcée par la distribution de diversité sur de grandes distances. Cependant, les plantes (...)


Le fonio, un maillon essentiel de la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest

Mise en bottes de fonio après coupe à la faucille et dépôt en meule - C. Billot © Cirad

Alors que plus de 7 000 plantes sont cultivées dans le monde, la sécurité alimentaire ne repose quantitativement que sur quelques espèces majeures. Le blé, le maïs et le riz assurent ainsi plus de 50 % des apports énergétiques d’origine végétale. En dépit des incitations à la diversification des cultures visant à promouvoir une agriculture et une consommation (...)


Amélioration de la production et de l’accès aux semences pour les agriculteurs familiaux

Caractérisation participative de variétés locales, Kanino, Mali - © D. Bazille

L’accès à des semences variées et de qualité pour une large gamme d’espèces est un enjeu majeur pour les exploitations agricoles familiales africaines, du point de vue de la sécurité alimentaire et de l’adaptation au changement climatique. En Afrique, la diffusion des semences est essentiellement assurée par le système semencier paysan, basé sur une tradition (...)



 
 

Mise à jour le 27/05/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/unite-recherche.php?numunite=304