PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

UMR ESPACE-DEV Espace pour le développement

Etablissement(s) de tutelle  : IRD, UM, UPVD


ESPACE-DEV se compose de l’unité ESPACE (UR 140) à laquelle se sont joints des chercheurs des universités Antilles-Guyane, Montpellier 2 et de La Réunion. Son activité est centrée sur l’acquisition et le traitement d’observations, principalement spatiales.


Surveillance de l'environnement, gestion des ressources renouvelables et agrosystèmes complexes

Créée en 2011, l’UMR ESPACE-DEV (IRD/UM2/UR/UAG) mène des recherches fondamentales, technologiques et appliquées qui intègrent des données, des connaissances et des méthodes au service de communautés scientifiques et des décideurs, et ceci dans le contexte de projets pour le développement durable des territoires du Sud aux échelles locale, régionale et globale.


À partir des enjeux prioritaires de surveillance de l'environnement et de gestion des ressources renouvelables, l'UMR articule recherche, formation, expertise et service autour des questions de spatialisation des connaissances en environnement pour l'aide à la décision dans les régions tropicales périphériques et vulnérables aux changements globaux. Les recherches sont menées au sein de trois équipes en synergie : Observation spatiale de l’environnement ; Approche intégrée des milieux et des sociétés ; Systèmes d’information et de connaissance. Elles sont conduites dans divers milieux (îles, littoraux, forêts, montagnes, zones arides, etc.) qui ont en commun d’être des milieux fragilisés et/ou en mutation sous les contraintes des changements globaux. Elles cherchent à apporter des réponses aux populations locales et aux gestionnaires de l’aménagement en informant sur la coviabilité de leurs systèmes (sociosystèmes, agrosystèmes, écosystèmes) et la viabilité de leurs territoires.

Les exemples illustratifs que l’UMR présente s’inscrivent dans la thématique des systèmes complexes à composante agricole et s’intéressent à la place que peut y jouer l’agriculture familiale. Dans les deux cas, elles impliquent une espèce indigène (le babaçu en Amazonie, cf. exemple-AIAF-33 et le palmier dattier au Maghreb, cf. exemple-AIAF-32 ). La première espèce dite « native » est maintenue dans les agrosystèmes post-déforestation et gérée par les communautés locales ; la seconde est plantée dans des agrosystèmes intensifs (oasis) traditionnels ou en mutation. Ces deux exemples mobilisent la modélisation des systèmes, abordent les terrains à la fois par l’observation à partir d’images satellite, l’observation directe du milieu et les enquêtes auprès des acteurs. Ils ont tous deux des objectifs de recherche fondamentale et finalisée aux interfaces société/milieu, et visent à pérenniser un système d’observation des dynamiques.


L'UMR ESPACE-DEV développe ses activités de recherche à partir d'un dispositif multi-sites dont l'implantation principale est à Montpellier. Les implantations secondaires sont situées en outre- mer français (Guyane, La Réunion, Martinique, Nouvelle-Calédonie), au Brésil et au Gabon.

Date de la description : 01.01.2014


Directeur : Frédérique Seyler

38  scientifiques

Site web de l'unité





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique Agriculture familiale

Diversification des socio- et agrosystèmes dans les oasis du Maghreb : place de l’agriculture familiale et du palmier dattier

Oasis tunisienne - © ESPACE-DEV

Au fil des siècles, les oasis de Tunisie se sont adaptées à de multiples crises économiques, politiques ou environnementales. Les familles s’organisaient autour de l'agriculture oasienne avec le palmier dattier comme pivot traditionnel. L’agrosystème oasien était bio-divers (trois étages de cultures, diversité des variétés de palmier), en interaction avec l’élevage, (...)


Intensification écologique adaptée à la petite agriculture familiale : le cas du palmier babaçu

Extraction manuelle des amandes de babaçu par deux générations de quabradeiras de coco mère et fille - D. Mitja © IRD

p>Le palmier babaçu (Attalea speciosa Mart. ex Spreng.) est une espèce utile, native des forêts denses humides de l’Amazonie brésilienne, qui est maintenue dans les agrosystèmes. Elle peut faire partie des espèces à valoriser en vue d’une intensification écologique. Au Brésil, le babaçu est présent sur environ 200 000 km². Il fait l’objet (...)



 
 

Mise à jour le 27/05/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/unite-recherche.php?numunite=114