PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans le domaine des agricultures familiales

Mots-clés : Brésil,pisciculture, agriculture familiale, élevage associé porc-poisson, innovation piscicole, exploitation agricole familiale

Rôle du partenariat public-privé : cas du développement de la pisciculture dans les agricultures familiales brésiliennes

1. Dynamiques économiques, organisationnelles et sociales

1. Dynamiques économiques, organisationnelles et sociales

O.Mikolasek © Cirad Modèle de la Haute Vallée de l’Itajahi de pisciculture intégrée (MAVIPI). Élevage associé porc-poisson

Depuis 2001, le Cirad (UMR Intrepid) et ses partenaires mènent des recherches sur les processus d’innovation piscicole au sein des exploitations agricoles familiales de deux régions du Brésil : la vallée du Ribeira (São Paulo) et la haute vallée de l’Itajaí (Santa Catarina).

Les référentiels théoriques utilisés reposent sur l’évaluation des politiques publiques, l’étude du système local d’innovation, la sociologie de la traduction, avec, notamment, la prise en compte des réseaux sociotechniques (et leur construction) et des controverses qui les traversent.

La pisciculture brésilienne s’est développée de manière différente dans les deux régions. Dans la première, la pisciculture n’a pas été capable d’innover pour surmonter la crise économique à laquelle elle était confrontée. Au contraire, dans la seconde région, elle s’est renforcée grâce à des innovations techniques et organisationnelles en réponse à plusieurs crises économiques et climatiques. Les politiques publiques devaient aller bien au-delà du suivi technique et se préoccuper de l’organisation, de l’accompagnement technique, de la formation, du financement et de la présence d’un « traducteur » (au sens de la mise en relation de ces différents pôles de compétence qui constituent le système local d’innovation).

Ces travaux ont débuté à travers une action thématique programmée du Cirad (2001-2004) qui visait à identifier l’importance relative des différents déterminants de l’adoption ou du rejet de la pisciculture par les agriculteurs familiaux de quatre pays représentatifs de situations tropicales (Brésil, Philippines, Nigeria et Cameroun). Ces problématiques de recherche ont été ensuite poursuivies et développées par deux projets de recherche :

  • un projet (2008-2011) mis en œuvre par la Coordenadoria de assistência técnica integral qui visait la construction d’un nouveau système de pisciculture dans la vallée du Ribeira et le Litoral Sud, basé sur le lambari (Deuterodon iguape) ;

  • le projet Inra/Cirad « PISCiculture Écologiquement InTensive, une approche par écosystème » (PISCEnLIT, 2011-2013) dont l’un des terrains est la vallée du Ribeira.

Enfin, en utilisant les cadres conceptuels développés, une coopération tripartite entre le Brésil, la France et le Cameroun est envisagée.



En savoir plus

Newton José Rodrigues da Silva, newtonrodrigues@cati.sp.gov.br

Date de publication : 01/01/2014

Illustrations

O.Mikolasek © Cirad Modèle de la Haute Vallée de l’Itajahi de pisciculture intégrée (MAVIPI). Élevage associé porc-poisson O.Mikolasek © Cirad Modèle de la Haute Vallée de l’Itajahi de pisciculture intégrée (MAVIPI). Élevage associé porc-poisson




 


 
 

Mise à jour le 11/02/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/exemple.php?id=93