PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans le domaine des agricultures familiales

Mots-clés : observatoire, systèmes de production agricole, exploitations agricoles, vulnérabilité, formes d'organisation agricole, politiques publiques

L’observatoire des agricultures du monde

1. Dynamiques économiques, organisationnelles et sociales

1. Dynamiques économiques, organisationnelles et sociales

Les UMR Moisa, ART-Dev, Selmet, TETIS et l’unité propre de recherche (UPR) du Cirad « Performance des systèmes de culture des plantes pérennes » contribuent à l’initiative « Observatoire des agricultures du monde » (OAM ou WAW en anglais, World Agriculture Watch), dont le principal objectif est de replacer la dynamique et les performances relatives des différents types d’agriculture (agricultures familiales, agricultures patronales et agricultures d'entreprise) au sein du débat sur les politiques publiques en prenant en considération les aspects de production et de viabilité économique, sociale et environnementale, aux niveaux local et global, et en anticipant les changements futurs.

À cet effet, cette initiative se veut une plateforme permettant la création, l’échange et la discussion des connaissances. Elle est fondée sur un réseau d’observatoires, situés dans des zones représentatives où des transformations structurelles importantes sont à l’œuvre (par exemple, les systèmes de production agricole à risques). Cette initiative vise ainsi à :

  • documenter la diversité des exploitations agricoles, leurs transformations structurelles, leur résilience aux contraintes actuelles et leur apport au développement durable ;

  • produire des analyses comparées dans l’espace et dans le temps ;

  • attirer l’attention sur les crises potentielles et les vulnérabilités spécifiques et proposer des options politiques possibles ;

  • renforcer les capacités des observatoires et des intervenants locaux, nationaux et régionaux, afin de recueillir et d’analyser les informations pertinentes et de les utiliser pour alimenter le débat sur l’orientation des politiques.

Cette initiative internationale basée à Rome (soutien FAO/FIDA/France*) fonctionne sur un principe de mutualisation des méthodes et des outils entre des observatoires nationaux constitués en réseau. Ces observatoires répondent à des préoccupations nationales en matière de transformation des agricultures, notamment familiales.

À l’échelle internationale, la question centrale renvoie aux évolutions des formes d’organisation de l’activité agricole entre, d’une part, des agricultures d’entreprises ou de firmes basées sur le salariat et, d’autre part, des agricultures familiales et patronales dans lesquelles les familles jouent un rôle déterminant matérialisé par les relations étroites entre patrimoine et capital d’exploitation.



* Avec une contribution scientifique du Cirad :
Coordinateur scientifique : Pierre-Marie Bosc (UMR Moisa)
Membre du Comité Scientifique : Bruno Losch (UMR ART-Dev)
Collaboration avec :
UMR ART-Dev (Jean-François Bélières, Sandrine Fréguin-Gresh, Jean-Michel Sourisseau)
UMR Selmet (Guillaume Duteurtre, Pascal Bonnet)
UPR « Performance des systèmes de culture des plantes pérennes » (Cécile Bessou)
Et une contribution scientifique de l’Institut National de la Recherche Agronomique (Inra) :
Céline Bignebat, Magali Aubert, Philippe Perrier-Cornet et Isabelle Piot-Lepetit (UMR Moisa)



En savoir plus

Pierre-Marie Bosc, pierre-marie.bosc@cirad.fr

Date de publication : 01/01/2014





 


 
 

Mise à jour le 11/02/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/exemple.php?id=88