PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans le domaine des agricultures familiales

Mots-clés : Asie, Thailande, hévéa, association de cultures, légumineuse, graminée, agroforesterie,

Intensification écologique des plantations d’hévéa en zones marginales

2. Systèmes techniques de production agricole et élevage

2. Systèmes techniques de production agricole et élevage

Associations  hévéa/pueraria  et hévéa/vétiver - © C. Clermont Dauphin De nombreux petits agriculteurs du sud-est asiatique développent actuellement des plantations d’hévéa (Hevea brasiliensis Muell. Arg.) dans des régions peu propices à cet arbre du point de vue pédoclimatique. Ceci se traduit par des délais importants d’entrée en production des arbres et des risques d’érosion des sols. L’introduction de plantes de couverture pérennes dans les inter-rangs pourrait être une option pour minimiser ces aléas. Dans le nord-est de la Thaïlande, deux associations ont été étudiées par l’UMR Eco&Sols : hévéa/Pueraria phaseolides , une légumineuse, et hévéa/Vetiveria zizanoides , une graminée. Les plantes de couverture ont été introduites dans les inter-rangs d’une jeune plantation d’hévéa (de 3 ans). Elles ont été taillées tous les trois mois et leur biomasse épandue à la surface du sol.

Au bout de 4 années, 74 % de l’azote incorporé dans les feuilles d’hévéas étaient issus de la fixation biologique par la légumineuse. En sol profond, le pueraria a aussi amélioré le statut hydrique des arbres via son effet sur leur distribution racinaire. La vitesse de croissance des arbres associés à pueraria a doublé comparée à celle des arbres sans culture d’inter-rangs. L’introduction de vétiver n’a pas d’effets significatifs sur les arbres en sol profond. En sol superficiel, les deux plantes de couverture ont des impacts négatifs sur la survie des arbres en saison sèche, traduisant une compétition pour la ressource hydrique.

Ces résultats montrent que les marges de manœuvre des agriculteurs pour réduire les délais d’entrée en production des arbres sont faibles sur les sols superficiels. Cependant, sur les sols les plus profonds de ces régions, l’introduction de pueraria permet de préserver les sols et d’améliorer la croissance des jeunes hévéas. L’introduction de cultures vivrières en semis direct sous le couvert du pueraria pourrait y être envisagée afin de mieux valoriser les quantités importantes d’azote libérées par la légumineuse dans les inter-rangs d’hévéas et, pour les petits producteurs, de tirer un revenu supplémentaire.

Cathy Clermont-Dauphin, cathy.clermont@ird.fr
Nopmanee Suwannang, nopmanee_su@hotmail.com
Claude Hammecker, claude.hammecker@ird.fr
Jean Delarivière, delarivi@gmail.com
Jean-Luc Maeght, jean-luc.maeght@ird.fr
& Henri Robain, henri.robain.ird@gmail.com


Date de publication : 01/01/2014





 


 
 

Mise à jour le 11/02/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/exemple.php?id=107