PARTAGER / SAUVER

Périodicité

Une fois par mois, le jeudi à 19h

Edition 2020
Contacts

Deborah Desmaret
Conseil départemental de l'Hérault
ddesmaret@herault.fr


Mélanie Broin
Agropolis International
broin@agropolis.fr

 

Retour sur l'intervention de Charles-Henri Moulin, Noémie Cabannes et Patrick Mayet du 17 juin 2021

dans le cadre des « ECHOS DURABLES »

Retrouvez le programme 2021

 

Jeudi 17 juin 2021 à 19h - Distanciel et présentiel (Agropolis International)

PASTORALISME ET TERRITOIRE

 

 

Existe-t-il un mode d’élevage qui valorise la relation entre l’homme, les animaux et l’environnement ; fournit des produits alimentaires de qualité ainsi qu’un ensemble de services écologiques ; et crée de la valeur sur le territoire ? Oui : le pastoralisme. Mais, confronté à de nombreux défis, il doit se réinventer pour se maintenir...

 

 

 

Visionnez la conférence

 

Charles-Henri Moulin
Enseignant-chercheur - Institut Agro/Montpellier SupAgro

Directeur adjoint d’une unité de recherche sur les systèmes d’élevage méditerranéens et tropicaux (UMR SELMET), Charles-Henri est un spécialiste de l’analyse systémique des activités d’élevage. Il participe à la conception de nouveaux systèmes d’élevage contribuant au développement durable, à travers des études de terrain et le développement de cadres d’évaluation et d’outils de simulation.

 

Noémie Cabannes
Chargée de mission pastoralisme - Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes - Terres solidaires

Ingénieure territoriale, Noémie accompagne depuis plus de 3 ans les acteurs du territoire dans un objectif de maintien et de reconquête du pastoralisme, en particulier sur les problématiques liées à l'accès au foncier pour les éleveurs. Elle a notamment animé la co-construction du Pacte Pastoral Intercommunal, adopté par les élus, qui signe un engagement des mairies pour faciliter la pratique du pastoralisme sur le territoire.

Patrick Mayet
Berger

Ingénieur écologue de profession, Patrick mène aujourd'hui une activité d’élevage pastoral extensif centrée sur un lien étroit au territoire sur les secteurs de Claret, Lauret et Sauteyrargues, puis sur le Causse Noir pour la période d'estive. C'est à travers la vente directe, l'utilisation des outils et compétences locales (artisans, abattoir de proximité...), la valorisation collective des ressources (pâturage des vignes et oliveraies...), les services rendus (prévention incendie...), mais aussi par la transhumance et le nomadisme que se développe ce lien au territoire.

 



 
 

Mis en ligne le 13/10/21


Contact :




Extrait du site http://www.agropolis.fr/actualites/2021-les-echos-durables-conference-juin.php