PARTAGER / SAUVER

 

 

 

 

 

 

L'expertise montpelliéraine à l'honneur !



Nominations pour Thierry Lefrançois, directeur du département BIOS du Cirad, Jean-Luc Chotte, IRD et Patrick Caron, vice-président de l’Université de Montpellier

 

Thierry Lefrançois du Cirad,
premier vétérinaire nommé membre du conseil scientifique français Covid-19

 

 


© Franck Dunouau


Thierry Lefrançois, vétérinaire au Cirad, directeur du département Systèmes biologiques de l’établissement vient de rejoindre le Conseil scientifique français sur la Covid-19. Un vétérinaire rejoint ainsi les experts de ce conseil, créé en mars dernier.

Cette nomination est emblématique d’une volonté de décloisonner les trois domaines que sont la santé animale, humaine et environnementale. « Nous mettons en œuvre le concept One Health - Une seule Santé depuis plus de 10 ans au Cirad dans une approche multisectorielle, multidisciplinaire et multiacteurs en intégrant toutes les santés », souligne Thierry Lefrançois dont les travaux portent sur le vivant et sa diversité, du génome jusqu’au socio-écosystème.

En savoir plus sur le site du Cirad :
https://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/communiques-de-presse/2021/thierry-lefrancois-veterinaire-au-conseil-scientifique-covid-19

Voir aussi :
https://agriculture.gouv.fr/un-veterinaire-entre-au-conseil-scientifique-covid-19

Jean-Luc Chotte, directeur de recherche à l’IRD, président du Comité Scientifique Français de la Désertification (CSFD)

 

Jean-Luc Chotte, directeur de recherche à l’IRD est le président du
Comité Scientifique Français de la Désertification
nommé par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation pour un mandat de 3 ans.

Au travers de son mandat, il souhaite consolider l’ancrage de la question des terres au sein de l’agenda international et contribuer au rayonnement du CSFD à l’interface Science-Politique-Société. « Fort de mon expérience au sein du l’Interface Science Politique (SPI) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD), de ma connaissance des enjeux de recherche, conscient de la nécessité de mobiliser tous les acteurs impliqués sur la question des terres, je mesure les enjeux à venir : consolider nos acquis, connecter l’agenda des terres aux autres initiatives (biodiversité, climat, restauration des écosystèmes, sécurité alimentaire) au niveau français et international, consolider la place du CSFD dans l’interface Science-Décideur-Sociétés. »
Jean-Luc Chotte a succédé à ce poste à Robin Duponnois, en juin 2020, qui assumait cette fonction depuis 2017.

Depuis 1997, le CSFD mobilise les experts français compétents en matière de désertification, de dégradation des terres et de développement des régions sèches. Le comité est hébergé et géré par Agropolis International.

En savoir plus sur le site du CSFD :
http://www.csf-desertification.org/actualites/item/jean-luc-chotte-nouveau-president-du-csfd


Patrick Caron, vice-président délégué de l’Université de Montpellier pour les relations internationales, nommé expert de haut niveau sur les systèmes alimentaires par la Commission européenne

 


Patrick Caron, également chercheur au Cirad et président d’Agropolis International, est un des 19 experts internationaux désignés par la Commission européenne pour évaluer la nécessité d'une plateforme internationale pour la science des systèmes alimentaires.

Vers une plate-forme internationale pour la science des systèmes alimentaires ?
Il s’agira pour ce groupe d'experts d'évaluer les besoins, les options, les impacts et l'approche possibles d'une plateforme internationale pour la science des systèmes alimentaires (IPFSS) en identifiant le manque de données pour faciliter une meilleure gouvernance alimentaire.

Missions et attendus du groupe d’experts
Ce groupe d’experts est composé de 19 experts internationaux issus de différentes disciplines et de différents continents, sous la présidence de Tom Arnold, président du comité stratégique agroalimentaire irlandais pour 2030. Missionné pour une durée de 18 mois, les premières conclusions sont attendues pour juin 2021 en amont du pré-sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires.

En outre, les réactions et les résultats du pré-sommet et du sommet organisé en septembre à New York inspireront et guideront la deuxième partie du travail du groupe d’experts, qui s’achèvera en mai 2022. Ce travail proposera un ensemble d'options et de recommandations politiques pour renforcer davantage l'interface internationale science-politique en vue d'une meilleure gouvernance des systèmes alimentaires.


En savoir plus sur le site de la Commission européenne :
https://ec.europa.eu/info/news/new-high-level-expert-group-assess-need-international-platform-food-systems-science-2021-feb-17_en

 

 

 


 
 

Mis en ligne le 03.03.21


Contact :




Extrait du site http://www.agropolis.fr/actualites/2021-expertise-montpellier.php