PARTAGER / SAUVER

Contacts presse

Sandra Ardoin-Bardin,
UMR HydroSciences Montpellier
Tél. +33 (0)4 67 14 90 42
sbardin@um2.fr


Valérie Rotival, IRD France-Sud
Tél : +33 (0)6 58 44 97 46
valerie.rotival@ird.fr


Nathalie Villeméjeanne, Agropolis International
Tél. : +33 (0)6 07 18 52 73
villemejeanne@agropolis.fr

Crédit photos :
©l’UMR G-EAU

 

 

Lancement de l’IM2E
Institut montpelliérain de l’eau et de l’environnement

21-22 novembre 2013, Agropolis International, Montpellier

 

L'Institut montpelliérain de l'eau et de l'environnement (IM2E) a été officiellement lancé, à Agropolis International, le 22 novembre 2013.

L’IM2E s’appuie sur le potentiel scientifique, universitaire et d’innovation présent en Région Languedoc-Roussillon dans le domaine des sciences de l'eau et de l’environnement. L’IM2E rassemble 14 Unités de recherche présentant un potentiel d’environ 400 scientifiques et 150 doctorants. Il contribue à la forte visibilité internationale de Montpellier liée aux compétences rassemblées et à la présence d’organismes français et étrangers dédiés à la coopération internationale.

 

Cérémonie d'inauguration

 


© IRD

De gauche à droite :

Jean-Marc Bournigal, Président de l'Irstea
Michel Laurent, Président de l'IRD
Yves Pietrasanta, Vice-Président de la Région Languedoc-Rousillon
Bernard Godelle, Vice Président du Conseil Scientifique de l'UM2
Philippe Augé, Président de l'UM1
Michel Dutang, Président du pôle de compétitivité "Eau"
Eric Servat, Directeur de l'UMR HydroSciences Montpellier

Conférence de presse

 


© Agropolis International

De gauche à droite :

Eric Servat, Directeur de l'UMR HydroSciences Montpellier
Patrice Garin, Directeur de l'UMR G-eau
Séverin Pistre, responsable du master "Eau" à l'UM2
Michel Dutang, Président du pôle de compétitivité "Eau"

 

 

© Agropolis International

 

 

 

 

Crédit photos : ©l’UMR G-EAU
Crédit photos : © UMR HydroSciences Montpellier
Pourquoi Montpellier ?

L’IM2E s’appuie :

  • sur le potentiel scientifique, universitaire et d’innovation de la région Languedoc-Roussillon, dans le domaine des sciences de l'eau et de l’environnement,

  • sur la forte lisibilité internationale de Montpellier par la présence d’organismes français et étrangers dédiés à la coopération internationale.

La gestion des ressources en eau et des écosystèmes aquatiques constitue l’un des enjeux majeurs de l’humanité au XXIe siècle, en termes sanitaire, alimentaire, sociétal, économique et financier, environnementaux, politique et géopolitique.
Les organismes de recherche et d’enseignement supérieur se mobilisent pour créer l’IM2E, qui répond à ces enjeux.

Sur le plan de la recherche, la région dispose d’une concentration exceptionnelle de chercheurs dans le domaine de l’eau, de l’écologie, de l’agronomie, proposant ainsi des solutions intégrées pour la gestion de l’eau.

Sur le plan de la formation, la région dispose d’un potentiel d’enseignement supérieur de premier plan au niveau européen.

Sur le plan du développement économique, un vivier important d’entreprises est présent en région et fédéré au sein du pôle de compétitivité à vocation mondiale sur l’Eau.

L’IM2E, ses missions

  • Rassembler, animer et promouvoir cette communauté,

  • Créer et porter de grands projets scientifiques,

  • Développer son potentiel de formation et d’innovation.

L’IM2E, ses objectifs

  • Impulser et coordonner des projets interdisciplinaires impliquant les communautés scientifiques des pays du Nord et du Sud,

  • Conforter la reconnaissance internationale des formations sur l’eau en région,

  • Valoriser son potentiel d’innovation et de transfert technologique.

Acquérir une lisibilité scientifique nationale et internationale, pour être dans ce domaine le centre de recherche et de formation de premier plan, européen et à forte attractivité.

HSM HSM HSM HSM
Crédit photos : © UMR HydroSciences Montpellier
Crédit photos : ©l’UMR G-EAU

 

L’IM2E en chiffres

La recherche :

  • 14 Unités regroupant près de 400 scientifiques et 150 doctorants

La formation :

  • 1 000 étudiants, dont 150 doctorants,

  • 4 écoles d’ingénieur,

  • Un master EAU : 110 étudiants par an dont 30% d’étudiants étrangers, notamment du Sud,

  • 6 écoles doctorales à Montpellier, des partenariats avec des écoles doctorales au Sud (Sénégal, Maroc, Burkina-Faso, Thaïlande…).

Le développement économique

  • un Pôle de compétitivité à vocation mondiale sur l’eau,

  • l’association SWELIA, qui rassemble 90 entreprises, et Transferts LR (thèses en convention Cifre, création de start-ups, dépôts de brevets, etc.)

 



 
 

Mis en ligne le 5/12/13





Extrait du site http://www.agropolis.fr/actualites/2013-retour-lancement-IM2E.php