PARTAGER / SAUVER

Chiffres clés

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

UMR LEPSE Laboratoire d'écophysiologie des plantes sous stress environnementaux

Etablissement(s) de tutelle  : Inra, Montpellier SupAgro


Directeur : Bertrand Muller

  scientifiques

Site web de l'unité





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique "changement climatique"

Des modèles pour adapter la conduite des cultures au changement climatique

Simulation de la quantité de rayonnement intercepté par différents modes de conduite de la vigne au cours d’une journée ensoleillée

Analyser la conduite des cultures et concevoir les évolutions permettant de les adapter au changement climatique posent des problèmes expérimentaux difficiles à contourner, en particulier pour les canopées complexes et de grand développement. C’est le cas de la vigne pour laquelle de très nombreux modes de conduite traditionnels pourraient être progressivement (...)


Des plateformes de phénotypage à haut-débit pour identifier les variétés du futur

M.Dauzat,B.Suard, S.Berthezene © UMR LEPSE - PHENOPSIS, PHENOARCH et PHENODYN

Montpellier Plant Phenotyping Platforms (M3P) est un ensemble de plateformes de phénotypage développé au LEPSE et destiné à caractériser à haut débit (de 500 à 1500 plantes simultanément) le comportement des plantes, notamment face à des épisodes de sécheresse et de fortes températures dont la fréquence augmente en France et dans le monde.
Il
 (...)

Cet exemple ne figure pas dans la version papier du dossier, publiée en février 2015.

 
 

Mise à jour le 12/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/unite-recherche.php?numunite=4