Share/Bookmark

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Des plateformes de phénotypage à haut-débit pour identifier les variétés du futur

Copyright et légende : M.Dauzat,B.Suard, S.Berthezene © UMR LEPSE - PHENOPSIS, PHENOARCH et PHENODYN

M.Dauzat,B.Suard, S.Berthezene © UMR LEPSE - PHENOPSIS, PHENOARCH et PHENODYN

Montpellier Plant Phenotyping Platforms (M3P) est un ensemble de plateformes de phénotypage développé au LEPSE et destiné à caractériser à haut débit (de 500 à 1500 plantes simultanément) le comportement des plantes, notamment face à des épisodes de sécheresse et de fortes températures dont la fréquence augmente en France et dans le monde.
Il s’agit d’espaces de culture automatisés, grâce à des robots peseurs, arroseurs, des cabines d’imagerie, dans lesquels un grand nombre de plantes sont soumises à des stress identiques et leur comportement est enregistré. Chaque plateforme est équipée d’un réseau de capteurs afin de contrôler le microclimat autour des plantes et pour tenir compte de son hétérogénéité. Les données sont stockées dans des bases sécurisées et accessibles via le web. M3P peut recevoir de grandes collections de génotypes d’une même espèce avec des effectifs compatibles avec des analyses génétiques. Ceci permet de construire des modèles de réponses à l’environnement avec des paramètres caractéristiques de chaque génotype. Ces modèles, couplés à des modèles génétiques (issus du génotypage à haut-débit), à des modèles de culture puis à des modèles climatiques permettront de guider les choix des meilleurs ‘allèles’ pour construire les variétés adaptées aux scénarios climatiques du futur.

PHENOPSIS est constitué d’un bras mobile muni de plusieurs caméras (visible, infrarouge, fluorescence) et peut contenir plus de 3x500 pots en chambre de culture. Il est dédié à l’étude de plantes de petite taille (Arabidopsis) ou à des stades précoces. PHENOARCH accueille 1680 plantes de grande taille (jusqu’à 2,50 m) sur un convoyeur dans une serre de 300 m². Chaque plante est imagée quotidiennement pour sa croissance et son développement.

PENODYN est composé de 180 balances et de 540 capteurs de déplacement permettant d’estimer croissance et transpiration au pas de temps de quelques minutes. Le dispositif est particulièrement adapté aux plantes monocotylédones.

PHENOPSIS, PHENOARCH et PHENODYN, les dispositifs automatisés de phénotypage du LEPSE, sont regroupés dans la plateforme M3P (Montpellier Plant Phenotyping Platforms) et insérés dans le réseau national des plateformes de phénotypage dans le cadre du projet Investissement d'Avenir PHENOME.

En savoir plus

Bertrand Muller, bertrand.muller@supagro.inra.fr

Date de publication : 01/02/2015

Cet exemple ne figure pas dans la version papier du dossier, publiée en février 2015.

Illustrations

M.Dauzat,B.Suard, S.Berthezene © UMR LEPSE - PHENOPSIS, PHENOARCH et PHENODYN M.Dauzat,B.Suard, S.Berthezene © UMR LEPSE - PHENOPSIS, PHENOARCH et PHENODYN M.Dauzat,B.Suard, S.Berthezene © UMR LEPSE - PHENOPSIS, PHENOARCH et PHENODYN




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=187