PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Réduire les émissions des gaz à effet de serre par l’élevage en Argentine

Copyright et légende : ©INTA - L’INTA développe des sacs à dos pour vache, qui capture le méthane afin de le transformer en énergie verte

©INTA - L’INTA développe des sacs à dos pour vache, qui capture le méthane afin de le transformer en énergie verte

Le LABINTEX élabore actuellement, avec l’UMR « Herbivores » de l’Inra de Clermont-Ferrand et le Scotland’s Rural College (SRUC) d’Edimbourg (Écosse, Royaume-Uni), un projet de recherche conjoint (PRC) sur le thème : « Durabilité environnementale des systèmes d’élevage intensifiés de ruminants ». Ces équipes contribuent à former des techniciens de l’INTA aux méthodes de mesure des émissions de méthane entérique chez les ruminants. Les objectifs du PRC sont les suivants : évaluer ces émissions, mettre au point des techniques d’atténuation et étudier une approche systémique, à l’échelle de l’exploitation rurale, de technologies appliquées à ces atténuations.

Conformément aux préconisations de ce PRC, des évaluations d’émissions de méthane entérique prélevées dans différentes régions agro-écologiques d’Argentine sont effectuées. À cet effet, en 2014, le SRUC a fourni à l’Argentine des instruments et du matériel technique permettant de mesurer ces émissions, et il a conseillé l’INTA dans la mise en place de deux chambres d’échange gazeux installées dans des centrales expérimentales de régions tempérées et subtropicales du pays. En tant que membre de l’Alliance Mondiale de Recherche, l’Argentine participe d’ailleurs, via l’INTA et au sein du Livestock Research Group, au projet Fontagro qui vise à ajuster les évaluations des inventaires de GES concernant le bétail d’Amérique latine.

En savoir plus

Jorge Perez Peña, Coordinateur du LABINTEX, perezpena.jorge@agropolis.fr, perezpena.jorge@inta.gob.ar

Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 4. Changement climatique & systèmes de production agricole et élevage , dans lequel figure cet exemple




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=182