PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Des collaborations renforcées avec le Brésil grâce au LABEX Embrapa

Copyright et légende : © Katia Pichelli/Embrapa - Paysage cultivé au Brésil

© Katia Pichelli/Embrapa - Paysage cultivé au Brésil

Grâce au LABEX Embrapa, trois chercheurs brésiliens ont été accueillis au sein des unités de recherche d’Agropolis, contribuant à la thématique de la gestion durable des ressources naturelles :

Dr. José Madeira a rejoint le Laboratoire d’étude des Interactions Sol, Agrosystème et Hydrosystème (UMR LISAH) afin d’étudier l’hydrologie des milieux cultivés. Son travail concernait la modélisation des interactions entre pratiques agricoles et indices environnementaux par le développement et la validation de modèles et par l’établissement d’indices de végétation pour des cultures ayant une canopée discontinue (vignobles, vergers…). Les données provenaient de l’analyse d’images, en collaboration avec l’UMR TETIS. Les modèles développés décrivent les écoulements d’eau et l’impact des pratiques de gestion dans des micro-bassins présentant une occupation agricole intensive.

Dr. Geraldo Stachetti Rodrigues a été accueilli au sein de l’UR « Performance des systèmes de culture des plantes pérennes » pour réaliser une étude d’impact et développer des indicateurs de systèmes intégrés pour la gestion environnementale d’activités rurales. Son équipe a utilisé une approche intégrée pour évaluer l’huile de palme selon les normes internationales de certification environnementale et des critères de durabilité sensu stricto. Ce travail visait l’établissement d’indicateurs pour des systèmes de cultures pérennes : durabilité écologique, viabilité économique, équité sociale d’activités rurales de production axées sur le développement durable. Le travail a permis de consolider les avancées scientifiques des partenaires en matière de développement agricole durable.

Les méthodes de télédétection et d’analyse d’images sont devenues des outils essentiels pour le suivi agronomique et du changement d’occupation des terres. Dr. Margareth Simões a intégré l’UMR « Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale » (TETIS) pour étudier la dynamique de zones rurales par l’interprétation des changements d’utilisation des terres. Les résultats fourniront des outils robustes appuyant les politiques publiques dans la transition nécessaire d’un modèle d’agriculture extensive vers un modèle écologiquement intensif.

En savoir plus

Claudio Carvalho, claudio.carvalho@embrapa.br
Pedro Luiz Oliveira de Almeida Machado, Coordinateur du Labex Europe Embrapa,
embrapa@agropolis.fr ou machado@agropolis.fr


Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 4. Changement climatique & systèmes de production agricole et élevage , dans lequel figure cet exemple




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=181