PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Des recherches coordonnées en faveur de l’adaptation des systèmes agricoles du monde au changement climatique

Copyright et légende : N. Palmer © CIAT - Travail au champ dans le cadre du CRP Roots, Tubers & Bananas en Afrique de l’Est

N. Palmer © CIAT -  Travail au champ dans le cadre du CRP Roots, Tubers & Bananas en Afrique de l’Est

L’effort de coordination mené par le programme CCAFS a stimulé les coopérations et permis d’atteindre des résultats probants. À titre d’exemple, le programme a rassemblé des organisations scientifiques de plusieurs pays afin de produire des informations météorologiques pertinentes et de les transmettre aux communautés rurales. Ainsi, au Sénégal, les prévisions météorologiques saisonnières et à 10 jours sont diffusées en 14 langues tout au long de la saison des pluies par le biais d’une radio communautaire. Le bulletin météorologique, conçu au départ comme un petit projet pilote, atteint désormais plus de deux millions de personnes.

Sur un autre continent, le CIMMYT (Centre international pour l’amélioration du maïs et du blé) a récemment lancé, dans quatre villages du nord de l’Inde, un programme de conseils sur l’agriculture climato-intelligente. Les agriculteurs reçoivent ainsi sur leur téléphone portable des informations qui, notamment, promeuvent des technologies permettant de limiter les risques liés au changement climatique.

Dans un autre registre, l’IRRI (Institut International de Recherche sur le Riz), en collaboration avec d’autres partenaires, gère le projet CLUES sur l’adaptation des systèmes de cultures rizicoles au changement climatique dans le Delta du Mékong. L’objectif est de lever les contraintes à l’adaptation des agriculteurs face à la modification du régime hydrologique du Mékong résultant du changement climatique.
Des pratiques plus économes sont aussi encouragées, comme l’alternance inondation/assèchement qui permet, à rendement égal, de réduire de 15 à 30 % la consommation d’eau et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. D’autres travaux concernent la création et la diffusion de variétés adaptées aux conditions environnementales : des cultivars de riz plus tolérants à l’immersion et à la salinité sont par exemple développés à l’IRRI. À l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA), une banque de ressources génétiques du niébé est constituée afin de conserver la diversité génétique qui permettra de mettre au point des variétés plus résistantes à la sècheresse, aux maladies, etc.

Les résultats des centres de recherche du CGIAR témoignent aussi des progrès en matière d’adaptation des politiques publiques. Ainsi, le travail du CIAT (Centre International d’Agriculture Tropicale), analysant les impacts du changement climatique sur la production de café, a permis au gouvernement du Nicaragua de mettre en place un plan national d’adaptation pour l’agriculture. Ce plan, qui comprend notamment des mesures visant à adapter les moyens de subsistance des petits producteurs de café et à diversifier leurs revenus, a attiré d’importants investissements du Fonds International de Développement Agricole — 24 millions de dollars — destinés à soutenir les producteurs de café et de cacao dans leurs transitions liées aux changements climatiques.

Alain Vidal, A.Vidal@cgiar.org

Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 4. Changement climatique & systèmes de production agricole et élevage , dans lequel figure cet exemple




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=180