PARTAGER / SAUVER

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Bases génétiques de l’adaptation des races bovines locales en région méditerranéenne

Copyright et légende : © Corsica Vaccaghji - Bovin de race corse, l'une des races méditerranéennes étudiées dans le projet Galimed

© Corsica Vaccaghji - Bovin de race corse, l'une des races méditerranéennes étudiées dans le projet Galimed

Via une approche multidisciplinaire combinant génétique des populations, études pédoclimatiques et étude des systèmes de production, le projet de recherche Galimed étudie les bases génétiques de l’adaptation des races bovines locales en région méditerranéenne.






Plus précisément, Galimed a pour objectifs :

  • de caractériser génétiquement 19 races bovines méditerranéennes ;

  • d’étudier leur environnement et leurs différents systèmes d’élevage ;

  • de décrire la covariation entre ces différents facteurs ;

  • et d’identifier dans leur génome les signatures de sélection associées à l’adaptation à l’environnement.


Ce projet permettra d’améliorer la connaissance des races bovines locales en région méditerranéenne afin de proposer des solutions de conservation, et d’en tirer partie pour faire face aux conséquences du changement climatique global. Ce projet est fondé sur l’obtention de données de trois ordres concernant des races locales méditerranéennes :

  1. des génotypes obtenus à l’aide d’une puce de génotypage bovine « 50 000 SNPs » (Single Nucleotide Polymorphism) ;

  2. des données pédoclimatiques ;

  3. des informations, obtenues grâce à plusieurs enquêtes et questionnaires, sur les systèmes d’élevage et sur la perception qu’ont les éleveurs de l’adaptation des animaux au climat.


Les 19 populations bovines à l’étude ont toutes été échantillonnées, génotypées et caractérisées génétiquement (par exemple grâce à une analyse en composante principale et à une classification hiérarchique non supervisée). On a pour cela utilisé les génotypes précédemment obtenus d’une vingtaine de races bovines représentatives des trois principaux grands groupes de bovins : taurins européens, taurins africains et zébus. Cette analyse exploratoire a ainsi pu préciser la proximité génétique entre les races du bassin méditerranéen.

Par ailleurs, des données climatiques dans les zones d’étude et des informations sur les différents systèmes d’élevage ont également été recueillies. Quatre enquêtes approfondies ciblant des races marocaines, corses, italiennes et égyptiennes sont quant à elles en cours de réalisation. L’analyse conjointe des données génétiques et environnementales constituera l’aboutissement de ce projet.

Le projet Galimed est porté par l’UMR « Génétique Animale et Biologie Intégrative » (Inra, AgroParisTech), en collaboration avec les UMR InterTryp et Selmet et 12 autres partenaires en Méditerranée. Ce projet est financé par le méta-programme Inra « Adaptation au changement climatique de d’agriculture et de la forêt ».



En savoir plus

Laurence Flori, laurence.flori@jouy.inra.fr

Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 4. Changement climatique & systèmes de production agricole et élevage , dans lequel figure cet exemple




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=178