Share/Bookmark

46 unités de recherche
2 "Laboratoires d'excellence" et 1 institut
5 infrastructures de recherche, d’envergure nationale ou européenne
5 partenaires étrangers ou internationaux

<Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Changement climatique" n° 20 février 2015, 87 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales

Coordination scientifique :
Sandra Ardoin-Bardin
(IRD), Nicolas Arnaud (CNRS),
Sophie Boutin
(UM),
Jean-Luc Chotte
(IRD),
Philippe Jarne
(CNRS),
Pascal Kosuth
(Agropolis Fondation),
Philippe Lebaron
(UPMC),
Éric Servat
(IRD)

En savoir plus sur le dossier

Toute la collection



Contacts Agropolis

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr


 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans l'étude des impacts et adaptations au changement climatique

Évaluation de l'impact du climat sur le risque de transmission de la fièvre catarrhale ovine en Europe

Copyright et légende : ©H.Guis - Paramètre de propagation de la fièvre catarrhale ovine

©H.Guis - Paramètre de propagation de la fièvre catarrhale ovine

Les variations du taux de reproduction de base (« R0 », correspondant au risque de transmission) de la fièvre catarrhale ovine ont été évaluées en Europe pour les périodes passées et présente (1960-2008) mais aussi futures (jusqu'en 2050), en utilisant un ensemble de onze modèles climatiques. Ces évaluations ont été faites à partir, notamment, de modèles de l'effet de la température sur le taux de piqûres, sur l'abondance des vecteurs, sur la durée de la période d'incubation extrinsèque et sur le taux de mortalité des vecteurs. Ces modèles spatialisés ont permis de produire des cartes de risques et d'évaluer l'incertitude associée à ces simulations. Les résultats suggèrent, d'une part, que le risque a augmenté et qu'il va continuer de progresser dans les années à venir, mais également que différents mécanismes sont en jeu dans le Sud et dans le Nord de l'Europe.

Ont collaboré à ce projet de recherche : le Cirad (via les unités de recherche AGIRs, CMAEE et TETIS), l'Université de Liverpool (Royaume-Uni) et le Centro de Investigación y Tecnología Agroalimentaria (Espagne). Les financements émanaient des projets européens : ENSEMBLES, CIRCE, NERC (Natural Environment Research Council) et du Leverhulme Trust (Royaume-Uni).

Légendes
Paramètre de propagation de la fièvre catarrhale ovine : Chaque carte montre les évolutions (entre la période de référence 1961-1999 et la période 2000-2008) d’un paramètre précis lié à la transmission de la fièvre catarrhale chez les ruminants : (a) taux de piqûres, (b) durée moyenne de la période d’incubation extrinsèque (i.e. temps nécessaire au virus ingéré par le vecteur pour rendre ce vecteur « infectant » lors du repas de sang suivant), (c) taux de mortalité des vecteurs, (d) ratio vecteur/hôte.
Evolution du risque de transmission de la fièvre catarrhale ovine : Chaque carte spatialise, sur une tranche d’années données entre 1961 et 2008, l’évolution du risque de transmission de la maladie. Période de référence : août à octobre. Carte (a) : Moyenne du R0 pour la période 1961-1999.Cartes (b) à (f) : Évolutions, par rapport à la valeur de référence de 1961-1999, en pourcentage et par décade.

En savoir plus

Hélène Guis,helene.guis@cirad.fr

Date de publication : 01/02/2015


Imprimer le chapitre 3. Changement climatique & interactions entre organismes , dans lequel figure cet exemple

Illustrations

©H.Guis - Evolution du risque de transmission de la fièvre catarrhale ovine




 


 
 

Mise à jour le 11/03/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/changement-climatique/exemple.php?id=166