PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

UMR Eco&Sols Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et agro-écosystèmes

Etablissement(s) de tutelle  : Cirad, Inra, IRD, Montpellier SupAgro



Écologie fonctionnelle, organismes du sol et des plantes, et devenir des contaminants biologiques

L’UMR Écologie fonctionnelle et Biogéochimie des Sols & Agroécosystèmes (Eco&Sols, Cirad, Inra, IRD, Montpellier SupAgro) étudie les cycles biogéochimiques du carbone et des nutriments (notamment azote N et phosphore P), et leur couplage dans les agro-écosystèmes méditerranéens et tropicaux. Il s’agit, dans ces agro-écosystèmes, de décrire, comprendre et prévoir les processus écologiques de régulation des flux de carbone et de nutriments. Dans une démarche d’écologie fonctionnelle, l’UMR Eco&Sols pose ainsi les questions :

  • du rôle des organismes du sol et des plantes, ainsi que des interactions entre eux et avec leur milieu, dans les cycles biogéochimiques au sein des sols et des agro-écosystèmes ;

  • du devenir des contaminants biologiques (Bt, prions, virus) dans les sols.


La description, la compréhension et la prédiction des flux couplés de C, N et P, ont pour objectif finalisé la maîtrise de ces flux afin de parvenir à une production soutenue et durable des agroécosystèmes, i.e. une production compatible avec la fourniture de services environnementaux comme la séquestration du carbone. L’identification de stratégies d’ingénierie écologique sera centrée sur la maîtrise des communautés fonctionnelles (plantes, organismes du sol) et leurs interactions. La compréhension des fonctions de la biodiversité (microorganismes, nématodes, macrofaune, racines de végétaux) pour la mise en place d’une agriculture écologiquement intensive est l’un des objectifs centraux de l’UMR Eco&Sols.


L’UMR propose trois thématiques de recherche :

  • Sols, activités et réseaux biologiques,

  • Nutriments et intensification écologique,

  • Carbone et changements globaux.


Le premier thème est résolument tourné vers l’étude de la biodiversité fonctionnelle dans les sols. Seize chercheurs et quinze ingénieurs et techniciens travaillent sur cette thématique. Dans un milieu donné (climat, sol, usages et modes de gestion), les communautés microbiennes responsables de la minéralisation des matières organiques à l’origine des flux de C, N et P, sont régulées par :

  • des organismes bactérivores et fongivores (comme les nématodes),

  • des organismes ingénieurs (comme les vers de terre) qui modifient l’environnement physique et la disponibilité des ressources,

  • la quantité, la qualité et la localisation de la matière organique et

  • les déterminants abiotiques.


L’amélioration de notre connaissance de la diversité fonctionnelle des organismes du sol et la prise en compte d’une part des interactions entre organismes au sein d’assemblages complexes et d’autre part des déterminants abiotiques des processus biologiques sont au coeur des travaux de ce thème de recherche.


Les recherches mettent en oeuvre des approches expérimentales de laboratoire (en microcosmes et mésocosmes) et de terrain. Ces démarches expérimentales sont très fortement associées à une démarche de modélisation dédiée à la formalisation des processus biologiques déterminant le fonctionnement des sols. Ces études sont menées dans des contextes pédoclimatiques contrastés, méditerranéens et tropicaux (Sénégal, Burkina Faso, Madagascar, Kenya, Thaïlande), dans le cadre de collaborations avec des institutions du Nord et des centres nationaux de recherche agronomique et des universités du Sud.

La thématique de recherche sur la biodiversité repose sur des plateaux techniques de pointe, avec notamment un laboratoire dédié à l’étude des protéines, un laboratoire de biologie (principalement pour l’étude des nématodes du sol) et deux laboratoires de biologie moléculaire à Montpellier et à Dakar.

Date de la description : 01.10.2011


Directeur : Laurent Cournac

68  scientifiques

Site web de l'unité





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique Biodiversité

Les ingénieurs du sol : diversité et fonctions

Ver de terre de Madagascar (famille Megascolecidae)- M. Razafindrakoto © IRD

Les sols constituent l’un des habitats les plus diversifiés sur terre : l’une des trois « frontières biotiques » des écologistes, avec la canopée des forêts tropicales et les grands fonds marins. Les organismes du sol présentent une extraordinaire diversité taxonomique : environ un quart des espèces vivantes actuellement décrites. Ces espèces se regroupent (...)



 
 

Mise à jour le 23/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/unite-recherche.php?numunite=45