PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

UMR ECOSYM ECOlogie des Systèmes Marins côtiers

Etablissement(s) de tutelle  :


ECOSYM : Fusion dans MARBEC. ECOSYM regroupait ECOLAG (UMR 202) et l’unité Diversité génomique et biologique des bactéries opportunistes (DIBOP) de l’université Montpellier 1. Elle étudie les effets des changements locaux et globaux liés à l’action de l’homme sur les écosystèmes lagunaires et marins côtiers.


Changements environnementaux et écosystèmes marins côtiers

La dynamique des écosystèmes marins côtiers est dépendante des activités anthropiques locales qui se surajoutent aux modifications globales des changements climatiques, pouvant entrainer l’altération de la structure des communautés d’espèces ainsi que le dysfonctionnement général de l’écosystème. Dans ce contexte, l’UMR Écologie des systèmes marins côtiers (ECOSYM CNRS, IRD, UM2) focalise ses recherches sur l’étude des « effets des changements locaux et globaux liés à l’anthropisation sur les écosystèmes marins côtiers, les communautés, les populations et les organismes qui les composent ». Elle repose sur l’analyse de la diversité de ces systèmes écologiques en considérant les principales catégories de micro- et macroorganismes présentes à différentes échelles d’organisation et de leurs réponses aux modifications des facteurs environnementaux.

La démarche scientifique d’ECOSYM est orientée par

  • la définition d’un type d’objet (les écosystèmes marins côtiers, les communautés et les populations qui les composent),

  • la formalisation des questions relatives aux conséquences des changements environnementaux sur les principales composantes biologiques (du niveau individuel à celui de l’écosystème), et

  • l’élaboration ou le développement d’outils permettant de comprendre et d'anticiper les effets de ces changements.


Ces approches s’appuient sur le couplage entre les trois piliers méthodologiques qui supportent l’acquisition des connaissances et l’analyse des systèmes écologiques : l’observation, l’expérimentation et la modélisation. Les approches conceptuelles et les supports méthodologiques doivent aussi s’inscrire dans les dimensions spatiales et temporelles qui caractérisent les systèmes marins côtiers. Au-delà de la compréhension des actions des facteurs physicochimiques sur les caractéristiques structurelles et fonctionnelles des écosystèmes marins côtiers, il s’agira d’étudier particulièrement les interactions homme-littoral-mer, benthos-pelagos, macroorganismesmicroorganismes qui sont au coeur des équilibres/déséquilibres constatés.


Les trois priorités scientifiques d’ECOSYM sont :

  • décrire, comprendre et modéliser les effets des changements environnementaux d’origine locale et globale sur les composantes biologiques (réseaux, communautés, populations, organismes) des milieux marins côtiers en termes de capacités adaptatives, de diversité et d’interactions ;

  • estimer les conséquences des modifications structurelles au sein des assemblages de microet macroorganismes sur les fonctions qu’ils exercent dans leurs écosystèmes ;

  • contribuer à l’élaboration des bases conceptuelles et méthodologiques pour la gestion des ressources et des services écosystémiques fournis par les milieux marins côtiers.


L’UMR dispose d’un potentiel de recherche et de formation dans le domaine de l’écologie et de la biologie marine côtière, remarquable à plusieurs titres :

  • mixité des personnels (organismes d’appartenance et missions) ;

  • équilibre entre potentiels de recherche et de formation ;

  • masses critiques atteintes par grandes catégories de compartiments biologiques.



Différents supports techniques mutualisés permettent la mise en oeuvre des activités de recherche d’ECOSYM : deux services communs, six plateaux techniques et une plateforme de Microbiologie Expérimentale (MICROBEX) situés sur le campus de l’UM2, et le site d’expérimentation et d’observation MEDIMEER (Mediterranean Platform for Marine Ecosystem Experimental Research) localisé à la Station Méditerranéenne de l’Environnement Littoral (UM2) à Sète qui constitue le second site métropolitain d’implantation de l’unité. La création de la plateforme de microbiologie expérimentale permet à la fois de regrouper une partie des soutiens techniques de l’unité qui concernent la culture et la caractérisation des microorganismes, de conforter nos capacités expérimentales in vitro en petit volume et de créer une interface entre ces moyens et des utilisateurs extérieurs. Deux implantations secondaires (Dakar, Hanoï) permettent de développer des projets de recherche et de formation en partenariat sur les thématiques de l’unité dans les pays du Sud.


Date de la description : 01.10.2011


Directeur : 

56  scientifiques





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique Biodiversité

Quand l’évolution tend à maximiser la diversité et le fonctionnement des systèmes écologiques

P.Venail © UMR ISEM

Des chercheurs du CNRS basés à l’UM2 (UMR ISEM, UMR ECOSYM) ont montré que l’évolution peut conduire à plus de diversité biologique et, surtout, à un meilleur fonctionnement des systèmes écologiques. Dans le contexte actuel de l’érosion de la biodiversité, ces résultats publiés dans la revue Nature (Venail P.A., MacLean R.C., Bouvier T., Brockhurst (...)


Biodiversité et fonctionnement des réseaux trophiques des écosystèmes marins côtiers

Schéma simplifié du réseau trophique microbien et du réseau trophique herbivore- B.Mostajir & F.Vidussi © Equipe RESEAUX

La biodiversité des systèmes écologiques concerne non seulement celle des organismes qui les composent mais aussi celle de leurs nombreuses interactions (prédation, compétition, mutualisme, parasitisme, etc.). Ces relations entre organismes impliquent que l’extinction d’une espèce peut provoquer une disparition ou une prolifération des autres espèces directement (...)



 
 

Mise à jour le 23/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/unite-recherche.php?numunite=313