PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

UMR CBGP Centre de Biologie pour la Gestion des Populations

Etablissement(s) de tutelle  : Cirad, Inra, IRD, Montpellier SupAgro



Systématique, génétique,écologie et évolution des populations d’organismes d’intérêt

Le Centre de Biologie pour la Gestion des Populations (UMR CBGP, Cirad, Inra, IRD, Montpellier SupAgro) développe des recherches en systématique, génétique, écologie et évolution des populations et des communautés d’organismes d’intérêt en agronomie, santé humaine et biodiversité, dans le contexte des changements globaux. Ces recherches visent à élaborer les éléments conceptuels, théoriques et techniques qui sont nécessaires à l’identification, au suivi et à la gestion de ces organismes et communautés en interaction. Divers modèles biologiques sont étudiés : arthropodes, nématodes et rongeurs, ainsi que les communautés d’organismes qui peuvent leur être associées.

Le CBGP s’attache à caractériser la biodiversité selon une approche multidisciplinaire qui consiste,en premier lieu, à identifier et déterminer les entités biologiques et à en apprécier la diversité grâce au développement d’outils de biologie moléculaire et d’informatique au service de la taxonomie et de la systématique. Le CBGP possède une expertise en systématique et entretient des collections importantes (plus d’un million de spécimens) et des bases de données en entomologie, acarologie, nématologie et mammalogie. Ces bases de données compilent des informations taxonomiques, biologiques et de géoréférencement.

L’activité du CBGP s’inscrit dans les projets internationaux qui ont pour objectif le développement d’un code-barres du vivant comme outil standard pour la taxonomie (voir The Consortium for the Barcode Of Life). Le CBGP a également pour ambition de déterminer l’origine, l’histoire et la distribution spatiotemporelle de cette diversité. Pour cela, il étudie :

  • la diversité à diverses échelles géographiques de ces organismes,

  • les facteurs affectant la distribution géographique des entités étudiées, et

  • les relations phylogénétiques entre les différentes entités.

À travers le développement de bases de données spatialisées, il devient possible d’expliquer la distribution de certains taxons en fonction de facteurs tels que le climat ou les ressources disponibles et donc de comprendre les règles d’assemblage des communautés d’organismes. Ces différentes approches sont de première importance pour caractériser les taxons étudiés et mieux tracer leur évolution notamment dans le cas :

  • d’espèces invasives,

  • de réservoirs de pathogènes

  • et de ravageurs des cultures et des denrées stockées.



Le CBGP a tissé un important réseau de collaborations et de partenariats scientifiques. Dans le contexte montpelliérain, il collabore étroitement avec d’autres unités mixtes de recherche développant des recherches en biologie évolutive et écologie, l’ISEM, le CEFE, AMAP et le Laboratoire de Génétique et Évolution des Maladies Infectieuses (GEMI). Le CBGP est membre de la Structure Fédérative de Recherche « Montpellier, Environnement, Biodiversité ». Enfin, le CBGP a mis en place un partenariat diversifié au niveau national et international (pays du Nord et du Sud) formalisé par des projets de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ainsi que des projets européens et internationaux.




Date de la description : 01.10.2011


Directeur : Flavie Vanlerberghe

52  scientifiques

Site web de l'unité





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique Biodiversité

Dimension évolutive dans l’étude de la biodiversité : apports des approches phylogénétiques et phylogéographiques

Figure illustrant l’intérêt des approches de phylogénie et de phylogéographie au niveau supra- ou infra-spécifique

La phylogénie et la phylogéographie sont des disciplines qui permettent de décrire et de comprendre les relations évolutives entre des groupes d’organismes, soit entre des populations d’une même espèce (phylogéographie), soit entre des espèces ou même des genres différents (phylogénie). Dans l’UMR CBGP, ces approches sont développées pour favoriser :


R-SYST : réseau de systématique et outil de caractérisation d'organismes d'intérêt

Zygaena purpuralis (Brünnich, 1763) et Parnassius appolo (Linnaeus, 1758), une espèce protégée en Europe, sur Centaurea sp., dans la Valais (Suisse) - 
A.Franc © Inra

Le réseau R-SYST relie une douzaine d’équipes de recherche françaises dont deux UMR localisées sur Montpellier : CBGP et AMAP. Il a pour vocation de caractériser, aux niveaux moléculaire et phénotypique, de nombreux organismes d’intérêt parmi les arbres, insectes, champignons, micro-algues et bactéries. Son ambition est de créer un dictionnaire de spécimens

 (...)



 
 

Mise à jour le 23/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/unite-recherche.php?numunite=22