PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

UMR ESPACE-DEV Espace pour le développement

Etablissement(s) de tutelle  : IRD, UM, UPVD


ESPACE-DEV se compose de l’unité ESPACE (UR 140) à laquelle se sont joints des chercheurs des universités Antilles-Guyane, Montpellier 2 et de La Réunion. Son activité est centrée sur l’acquisition et le traitement d’observations, principalement spatiales.


Biodiversité et spatialisation

La biodiversité est centrale dans nombre de thèmes de société actuels notamment ceux liés à la relation homme-nature, qui soulèvent de nombreuses interrogations sur la gestion de l’environnement. L’Unité mixte de recherche Espace pour le développement (UMR ESPACE-DEV, IRD, UM2, Université Antilles-Guyane, Université de la Réunion) se place dans une perspective de développement durable des territoires, prioritairement en milieu tropical, en mettant en oeuvre des méthodologies de spatialisation des dynamiques de l’environnement, depuis l’acquisition des données jusqu’aux processus décisionnels, pour permettre l’adaptation des sociétés du Sud aux changements globaux. La finalité est de contribuer à l’émergence de réseaux d’observatoires de l’environnement pour le développement durable. Les compétences de l’unité se mobilisent pour construire des modèles de compréhension de systèmes complexes et aboutir à des orientations pour la gestion des ressources et de l’environnement, la gestion intégrée des territoires.



Les travaux de l’UMR ESPACEDEV (y compris ceux concernant la biodiversité) intègrent d’emblée la dimension spatiale. Ces travaux peuvent bénéficier de la disponibilité d’images satellites à résolution toujours plus haute permettant :

  • de travailler à diverses échelles, parfois très fines, allant actuellement jusqu’à la reconnaissance d’individus et de certaines espèces ;

  • d’extrapoler les résultats en procédant à des changements d’échelle du local au régional et au global ;

  • d’appréhender la dimension temporelle par le suivi de dynamiques repérables par analyse d’images.


La biodiversité, une fois spatialisée, est intégrée à son contexte socio-environnemental, pour en comprendre les dynamiques/ interactions et en cerner les conséquences en matière d’aide à la gestion des territoires. Ces diverses étapes combinent des recherches thématiques et méthodologiques et requièrent une synergie transversale entre systèmes et protocoles d’acquisition des données (relevés de terrain, télédétection, modes de représentation, approches participatives), de gestion de l’information (base de données, entrepôts, métadonnées, plateformes informatiques de partage), d’analyse et d’intégration des données (modélisation). La meilleure compréhension des processus mettant en jeu les composantes physiques, biologiques et sociologiques de l’environnement, est à la base des modèles, des corrélations et des indicateurs qui enrichiront les protocoles d’aide à la décision.


Les compétences multidisciplinaires et complémentaires au sein de l’UMR ESPACE-DEV s’articulent en trois équipes de recherche : OSE (observation spatiale de l’environnement), AIMS (approche intégrée des milieux et des sociétés) et SIC (système d’information et de connaissance), qui s’appuient sur sept plateformes de réception d’images satellite réparties dans le monde (Guyane, Réunion, Canaries, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Montpellier et bientôt au Gabon). Les activités sont plutôt orientées vers des régions du Sud où les questions environnementales et de société sont souvent aiguës et la problématique de la biodiversité souvent centrale ; elles sont réalisées en partenariat avec les équipes locales dans le cadre de projets ou de suivi dans des observatoires. Les grands secteurs géographiques concernés sont (1) Méditerranée / Montpellier-Afrique, (2) Amazonie/ Guyane-Antilles-Brésil, (3) Océan Indien/ La Réunion et (4) Pacifique Sud / Nouvelle-Calédonie.


Les questions de recherche, très diverses, vont des plus ciblées aux plus intégratives : approche orientée objet et biodiversité ; spatialisation et mise en évidence d’indicateurs de la biodiversité au niveau du paysage pour la mise en place d’observatoires locaux de l’environnement et l’appui aux politiques publiques ; comprendre et gérer la biodiversité existante par l’intégration des données environnement/société ; biodiversité et santé de l’environnement ; scénarios d’évolution de la biodiversité ; partage de données et de connaissance à travers le web.

Date de la description : 01.10.2011


Directeur : Frédérique Seyler

38  scientifiques

Site web de l'unité





Exemples de recherche de l'unité sur la thématique Biodiversité

Suivre les dynamiques spatiales de la biodiversité et l'impact des politiques publiques : une analyse intégrée, de l'observation à l'indication

Identification de composants et dénombrement d’éléments (plants de babaçu) paysagers à partir du terrain et d’images satellites - A.-L. Laques © IRD

À l’échelle de la plante, les images à très hautes résolutions sont mobilisées pour distinguer une espèce, dénombrer certains individus (comme le palmier babaçu, Attalea speciosa, via son ombre). L’étude des espèces utiles isolées dans des cultures et pâturages aide à comprendre les fluctuations de leur répartition spatiale et à les quantifier pour caractériser (...)



 
 

Mise à jour le 23/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/unite-recherche.php?numunite=114