PARTAGER / SAUVER

Définition

Le terme "biodiversité" est défini comme étant la diversité du vivant à toutes ses échelles d'organisation des gènes, des populations et communautés, des écosystèmes, et en y incluant les humains du fait de leurs intéractions avec toutes les composantes de la biodiversité.

[Source : Convention sur la diversité biologique]

Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature" n° 13 (octobre 2010, 84 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Biodiversité

Coordinateur scientifique du dossier : Serge Morand (Cnrs)

Contact Agropoliss

Gestionnaire du portail :
Chantal Salson
Agropolis International
salson@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 49

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

PNF, le réseau des parcs nationaux et la biodiversité

 

Parcs Nationaux de France (PNF) est un établissement public national à caractère administratif, placé sous tutelle du ministre de l’Écologie, du développement durable et de l'énergie. Jouant le rôle de fédération des parcs nationaux français, il crée des synergies entre eux. Il a notamment pour mission de prêter son concours technique aux parcs nationaux, de contribuer au rassemblement des données portant sur leurs patrimoines et les activités humaines de leurs territoires, de représenter et promouvoir les parcs dans les enceintes nationales et internationales. Dans ce cadre, PNF conduit pour le compte des parcs nationaux des études d'intérêt général, anime le réseau de leurs responsables scientifiques, les représente auprès des grands programmes de recherche nationaux (Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, Action Publique, Agriculture & Biodiversité...), co-organise des colloques et séminaires scientifiques et rassemble les protocoles conduits par les parcs en vue de les faire davantage converger.

Reconnus au niveau international comme des territoires d’exception, les parcs nationaux sont des pièces maîtresses de la stratégie nationale pour la protection de la nature et des paysages remarquables. Ils ont pour priorité la protection de la biodiversité ainsi que du patrimoine naturel et culturel. Ils offrent une combinaison d’espaces terrestres et maritimes remarquables dont le mode de gouvernance et de gestion leur permet d’en préserver les richesses. Ce réseau couvre de grandes superficies (24 920 km2 terrestres au total, 7,8 % du territoire métropolitain et des départements d'Outre-mer), dans des contextes variés du point de vue (bio)géographique, écologique et des activités humaines.

Parc national de la Vanoise © D. Hémeray

Les établissements publics en charge des parcs nationaux sont partie prenante de la recherche scientifique et en tirent profit : désignés dans les textes comme des territoires d’expérimentation, de recherche et de référence, il est nécessaire, pour bien les gérer, d'en connaître l'histoire et les composantes et de comprendre les processus—passés et actuels—écologiques et sociaux, qui contribuent à les façonner.

Les problématiques liées à la biodiversité qui intéressent au premier chef les parcs nationaux sont nombreuses : inventaire de la biodiversité, évaluation du bon état de conservation et connaissance des processus fonctionnels, gestion des espèces et des milieux, maîtrise de certaines populations, changement climatique (réchauffement et acidification des mers et océans), changement de répartition d’espèces, maladies émergentes, invasions biologiques, impact des activités humaines, relations faune sauvagefaune domestique, pollutions, identification des continuités écologiques et intégration dans les trames vertes et bleues, représentations sociales de la nature, évaluation des services écologiques...

PNF pilote pour le compte des parcs des études scientifiques transversales (retombées économiques des espaces protégés, approche des éléments de valeur de trois parcs pilotes, application du concept de solidarité écologique, histoire de la création des parcs nationaux...). Les parcs mettent en place depuis leur création des programmes visant à mieux connaître la biodiversité : inventaires patrimoniaux (p. ex. All Taxa Biodiversity Inventory and Monitoring dans le Mercantour), dispositifs de suivi à long terme de populations d'espèces emblématiques (mérou à Port-Cros, ongulés dans les parcs de montagne), dispositifs de suivi thématiques —reproduction de l'aigle royal (parcs alpins), biodiversité saproxylique (Cévennes)—, dispositifs de suivi des changements globaux—suivi des alpages sentinelles (Ecrins), exclos forestiers et placettes de mangrove (Guadeloupe)—, suivi de températures et de la phénologie de certains arbres (Vanoise, Mercantour), partenariats de recherche dans différents domaines : compréhension du fonctionnement des milieux et des invasions biologiques, contribution à des zones ateliers Alpes, suivi de la fonte des glaciers…

Les chercheurs trouvent au sein des parcs des territoires protégés sur le long terme, souvent à forte naturalité, des séries de données longues, un appui du Conseil scientifique et le partenariat des équipes scientifiques et techniques des parcs, des expérimentations des réintroductions d'espèces.

 

Date de la description: 01.10.2010

 

Directeur : Michel Sommier

Site web dles Parcs Nationaux de France >>

 


 
 

Mise à jour le 20/07/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/parcs-nationaux-de-france.php