PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et
du Languedoc-Roussillondans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

Écosystèmes coralliens et gestion durable

2. Biodiversité fonctionnelle

2. Biodiversité fonctionnelle

Etude des impacts de l'activité minière sur les récifs et lagons de Nouvelle-Calédonie -F. Lebaron © Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer En Nouvelle-Calédonie, le défi est de savoir jusqu’à quel point les richesses littorales et côtières peuvent supporter sans dégradation irréversible la multiplication des activités humaines, notamment celles liées à l’exploitation du nickel qui constitue le moteur économique de ce pays. Évaluer les perturbations qui en résultent, directement ou indirectement, constitue un enjeu crucial. Pour y répondre, l’unité de recherche COREUS et ses partenaires, en collaboration avec les collectivités territoriales, ont développé dans la province Nord le projet « Cogestion des récifs et lagons à forte valeur patrimoniale en Nouvelle-Calédonie » (COGERON). Ce projet accompagne le projet minier Koniambo de la région Voh-Koné-Poinbout. Il s’agit notamment de donner aux parties les moyens pour organiser la fréquentation du lagon et la pêche, et ainsi limiter les dégradations du milieu.

De 2006 à 2008, des enquêtes de pêche et des suivis de l’activité de pêche de crabes et de poissons récifaux, ont montré l’importance de la pêche non-professionnelle dans cette zone. Si aujourd’hui la pression de la pêche y reste encore raisonnable, on peut prédire un risque de surexploitation des ressources avec l’augmentation de la pression anthropique dans cette zone. Ce risque pourra être mieux géré grâce aux résultats de ces études.

Contact(s) :
Claude Payri, claude.payri@ird.fr

Date de publication : 01/10/2010





 


 
 

Mise à jour le 2/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/exemple.php?id=69