PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et
du Languedoc-Roussillondans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

Évolution temporelle de l’activité et de la structure de la communauté bactérienne à la station d’observation MOLA

2. Biodiversité fonctionnelle

2. Biodiversité fonctionnelle

La figure ci-contre illustre l’évolution temporelle de l’activité et de la structure de la communauté bactérienne à la station d’observation MOLA (Microbial Observatory Laboratoire Arago, 42° 27’2 N ; 03° 32’6 E) située à 20 miles des côtes au large de Banyuls-sur-Mer (France).

a : Les profils de mesures de la salinité font apparaître des épisode de dessalures en surface (salinités < 37,9) en mai-juin 2007 et juin-juillet 2008. Ces épisodes sont certainement liés à des intrusions d’eau douce du Rhône. Selon les conditions de vent, des lentilles d’eau dessalée peuvent se détacher du panache du Rhône et circuler le long de la côte sur plusieurs centaines de kilomètres. Ces lentilles peuvent constituer une source externe de sels nutritifs et de matière organique et stimuler la production biologique en milieu marin. On remarque ainsi que ces apports sont associés à une augmentation de la production bactérienne et de la respiration communautaire.

b : La diversité bactérienne a été déterminée par des banques de clones basées sur le gène codant pour l’ARNr 16S. Chaque couleur composant les diagrammes circulaires représente un groupe phylogénétique bactérien différent. La diversité bactérienne mesurée en surface lors des épisodes de dessalure en mai 2007 et juin 2008, était significativement différente de celle mesurée lors d’un bloom phytoplanctonique (avril 2007). Le groupe des Alphaproteobacteria (en rouge) est le groupe dominant durant les épisodes de dessalures en représentant 38 à 56 % des séquences de clones totales de chaque banque, alors que le groupe des Bacteroidetes (en bleu) est majoritaire lors du bloom phytoplanctonique. Si les épisodes de dessalure influent fortement sur la diversité bactérienne, aucun des groupes bactériens présents lors de ces épisodes n’est spécifique de cette situation (Laghdass et al., 2010 - Laghdass M., West N.J., Batailler N., Caparros J., Catala P., Lantoine F., Oriol L., Lebaron P., Obernosterer I. 2010. Impact of lower salinity waters on bacterial heterotrophic production and community structure in the offshore NW Mediterranean Sea. Env. Microbiol. Rep.

Contact(s) :
Ingrid Obernosterer, ingrid.obernosterer@obs-banyuls.fr

Date de publication : 01/10/2010





 


 
 

Mise à jour le 2/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/exemple.php?id=64