PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et
du Languedoc-Roussillondans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

EDEN et EDENext : comprendre les maladies émergentes pour mieux les prévenir et les contrôler

1. Origine et évolution de la biodiversité

1. Origine et évolution de la biodiversité

Chevaux de Camargue -N.Ponçon © IRD Lancé en 2005 par la Commission Européenne (6ème Programme Cadre de Recherche et de Développement Technologique), le projet EDEN (Emerging Diseases in a changing European eNvironment) vient de se terminer par une conférence internationale organisée à Montpellier en mai 2010. Ce grand projet (49 partenaires dans 24 pays d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique) visait à évaluer l’effet des changements environnementaux sur les risques d’émergence de maladies humaines, et de caractériser les écosystèmes les plus exposés. Les maladies transmises par des vecteurs (tiques, insectes…) et des rongeurs ont été choisies car elles sont très sensibles à ces changements. Les résultats montrent que les facteurs sociaux, économiques et comportementaux sont souvent plus importants que les changements climatiques pour expliquer les émergences. Cependant, chaque système épidémiologique est un cas particulier et il est important de disposer de données de terrain et de santé publique d’excellente qualité pour pouvoir conclure.

Au-delà de ces résultats, le projet a permis la réalisation d’une soixantaine de thèses d’université et la constitution d’un réseau de recherche reconnu en tant que tel par la Communauté européenne (CE) et les agences de santé publique. La CE vient d’ailleurs de lancer le projet EDENext, de taille semblable à EDEN, et qui peut être considéré comme une suite abordant également la santé animale. EDENext se focalise d’une part sur la compréhension des risques d’introduction, d’installation et de diffusion des maladies vectorielles, et, d’autre part, sur une évaluation systématique des méthodes de contrôle des populations de vecteurs. La dimension sociale et économique est prise en compte, avec des travaux sur la perception et la gestion du risque par les parties prenantes. Tout comme son prédécesseur, EDENext est coordonné par le Cirad, porteur dans ce projet de la dimension « Sud » avec l’IRD.

En savoir plus

Contact(s) :
Renaud Lancelot, renaud.lancelot@cirad.fr

Date de publication : 01/10/2010

Illustrations

Culex Pipiens- N.Rahola © IRD Ixodes ricinus - I.Rudolf © Institute of Vertebrate Biology Phlebotome piquant L. -B.Pesson © Université Louis Pasteur




 


 
 

Mise à jour le 2/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/exemple.php?id=54