PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et
du Languedoc-Roussillondans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

L’ISEM et les Sciences de l’évolution au service d’une aquaculture durable

1. Origine et évolution de la biodiversité

1. Origine et évolution de la biodiversité

Un tilapia (Sarotherodon melanotheron) âgé de sept mois, élevé dans le Système aquacole à Recyclage Intégral (SARI) - S.Gilles © IRD L’évolution influence profondément tous les aspects de la biologie et ses outils et concepts sont de plus en plus employés pour répondre à des questions économiques ou sociales.
C’est le cas particulièrement en aquaculture. Au vue de la stagnation, voire de la régression, des captures de la pêche et de l’accroissement démographique de la population humaine, il devient indispensable de caractériser la diversité ichtyologique afin de se doter des moyens nécessaires à sa protection ou sa gestion durable. Pour cela, l’acquisition de bases scientifiques solides est indispensable en particulier pour le développement d’une aquaculture respectueuse de ’environnement.
L’ISEM a donc pour ambition de participer à la fois à l’acquisition du savoir fondamental nécessaire à la compréhension des processus évolutifs mais aussi à l’utilisation de ce savoir pour répondre à des questions pratiques.

Les chercheurs du Département « Conservation et Domestication » sont fortement impliqués dans le développement des aspects finalisés qui peuvent découler des études sur l’évolution. Certains d’entre eux sont en poste dans des pays en développement, comme l’Indonésie et le Pérou, et travaillent spécifiquement sur des problématiques et des espèces tropicales (Pangasius, Colosoma, etc.). Les espèces européennes font également l’objet d’études attentives comme, par exemple, la truite, le loup de Méditerranée ou l’esturgeon.
Les travaux entrepris concernent des recherches très origines et leurs interactions avec l’environnement, jusqu’à des recherches très appliquées sur les techniques d’élevage pour une aquaculture durable. Toutes ces recherches complémentaires se font de manière fortement intégrée et coordonnée ; ce qui constitue également un aspect novateur que l’ISEM entend promouvoir.

Contact(s) :
Marc Legendre, marc.legendre@ird.fr
Jean-François Agnèse, jean-francois.agnese@ird.fr

Date de publication : 01/10/2010

Illustrations

Prototype SARI mis en place au Sénégal - S.Gilles © IRD




 


 
 

Mise à jour le 2/04/14


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/exemple.php?id=52