PARTAGER / SAUVER

Définition

Le terme "biodiversité" est défini comme étant la diversité du vivant à toutes ses échelles d'organisation des gènes, des populations et communautés, des écosystèmes, et en y incluant les humains du fait de leurs intéractions avec toutes les composantes de la biodiversité.

[Source : Convention sur la diversité biologique]

Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature" n° 13 (octobre 2010, 84 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Biodiversité

Coordinateur scientifique du dossier : Serge Morand (Cnrs)

Contact Agropoliss

Gestionnaire du portail :
Chantal Salson
Agropolis International
salson@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 49

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

La diversité cachée des cultures de rente

 

Feves de cacao

Dès lors qu’une plante est cultivée pour sa valeur économique, la loi du marché tend à minimiser les variations dans le goût, la forme, les performances agronomiques ou les qualités post-récolte du produit recherché. Le commerce international de la banane, par exemple, repose sur un très petit nombre de variétés qui produisent des fruits similaires, quelque soit leur lieu de culture. Le coprah (pulpe séchée de noix de coco) et les fèves séchées de cacao sont également majoritairement vendus comme produits non différenciés qui répondent à des normes de qualité établies par l’industrie.

Il n’en demeure pas moins qu’au fil du temps, des centaines, voire des milliers de variétés ont été sélectionnées par les agriculteurs cherchant à satisfaire différents besoins, divers types d’utilisations ou bien des goûts variés. Assurer la conservation de cette diversité menacée et favoriser son utilisation dans le but d’améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs, étaient les principaux objectifs du programme Commodities for Livelihoods basé à Montpellier. Ce programme, dont le mandat s’étendait à toute la filière, faisait partie de Bioversity International, une des 15 organisations internationales membres du Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (CGIAR).

Le point d’entrée de Bioversity est la conservation dans le domaine public des ressources génétiques de ces cultures. Ce travail est mené principalement par trois réseaux connus sous le nom de MusaNet, CacaoNet et COGENT. Les priorités de chaque réseau en matière de conservation sont définies par une stratégie globale développée en collaboration avec les partenaires du secteur.

 

La sélection et la préparation des fêves de cacao jouent un rôle important dans l'expression des saveurs et des arômes qui caractérisent le chocolat de qualité


Pour chaque culture, il existe une collection internationale qui assure la libre circulation de matériel génétique sain, c’est à dire exempt de maladies.
En ce qui concerne la banane, la collection internationale est constituée de plantules in vitro maintenues par Bioversity au Centre de Transit International en Belgique.
Pour la noix de coco, la banque de gènes internationale établit par COGENT est constituée d’arbres maintenus en champ dans cinq collections, chacune étant gérée par l’institution nationale du pays hôte, le Brésil, la Côte d'Ivoire, l’Inde, l’Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Pour le cacao, deux collections internationales gérées respectivement par le Centro Agronómico Tropical de Investigación y Enseñanza au Costa Rica, et le Cocoa Research Unit de la West Indies University à Trinidad, ont placé leur matériel dans le domaine public.

Pour appréhender et documenter les caractères agronomiques utiles de ces ressources génétiques, Bioversity collabore avec des instituts de recherche spécialisés. À cette fin, des protocoles d'évaluation et de caractérisation, ainsi que des outils de la génétique et de la génomique comparative et fonctionnelle ont été développés, pour la plupart en partenariat. Bioversity met aussi en place des systèmes d'information assurant l’accès à l’ensemble des données ainsi générées.

Ce travail vient en support aux sélectionneurs afin de les aider à utiliser le plus large éventail possible de ressources génétiques pour la production de nouvelles variétés. Bioversity sensibilise aussi les spécialistes du développement à la valorisation de la diversité variétale—en facilitant sa transformation et sa commercialisation—et au rôle que celle-ci peut jouer dans l’amélioration de la gestion des systèmes de production.

En ce qui concerne la banane, des scientifiques de Bioversity sont aussi basés dans des pays producteurs où ils mènent des recherches sur l’utilisation de la biodiversité pour augmenter la production et la résilience des systèmes agricoles. Leurs recherches s’étendent à des domaines variés tels que la santé des sols et des systèmes racinaires ou encore les menaces posées par les épidémies et les réponses à y apporter.

 

Date de la description: 01.10.2010

 

 

Directeur : Stephan Weise

Site web de Bioversity International >>


 
 

Mise à jour le 20/07/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/bioversity-international.php