PARTAGER / SAUVER

Définition

Le terme "biodiversité" est défini comme étant la diversité du vivant à toutes ses échelles d'organisation des gènes, des populations et communautés, des écosystèmes, et en y incluant les humains du fait de leurs intéractions avec toutes les composantes de la biodiversité.

[Source : Convention sur la diversité biologique]

Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature" n° 13 (octobre 2010, 84 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Biodiversité

Coordinateur scientifique du dossier : Serge Morand (Cnrs)

Contact Agropoliss

Gestionnaire du portail :
Chantal Salson
Agropolis International
salson@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 49

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon dans le domaine de la biodiversité

"Biodiversité - Des sciences pour les humains et la nature"

Écologie marine, biogéochimie, microbiologie et biologie d’organismes modèles marins

Le laboratoire ARAGO (Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer, CNRS, IRD, UPMC) est un lieu privilégié pour l’étude de la biodiversité dans le département des Pyrénées-Orientales et, plus généralement, en Languedoc-Roussillon. Situé sur une côte rocheuse, à l’extrémité orientale de la chaîne des Pyrénées, et à l’extrémité Ouest du Golfe du Lion, ce site bénéficie d’un environnement exceptionnel par la diversité des biotopes qui se succèdent entre les sommets du Mont Canigou et de la forêt de la Massane et les profondeurs des canyons sousmarins. Cette richesse biologique est en partie liée à ce gradient d’altitude qui va de près de 1 000 mètres au niveau de la Massane à moins de 1 000 mètres sous la surface de la mer, en moins de 60 kilomètres.

Ce laboratoire a quatre grandes missions : la formation et la diffusion des connaissances, la recherche, l’observation et l’accueil. Devenu un laboratoire du CNRS en 1967, et une école interne de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) en 1985, le laboratoire a rapidement adopté le statut d’Observatoire Océanologique de l’Institut National des Sciences de l’Univers. À ce titre, il assure un suivi régulier et à long terme de différents paramètres du milieu. Ce suivi intègre aujourd’hui des paramètres biologiques. Il entretient des liens très étroits avec les collectivités territoriales en leur apportant son expertise dans le domaine de l’environnement littoral et côtier.

À son origine, le laboratoire servit d’abord de base pour la récolte de matériel et il devint rapidement le cadre de multiples découvertes dont celles des canyons et de leur richesse biologique, de la division cellulaire chez l’oursin ou encore du plus petit eucaryote connu à ce jour, sans compter la découverte et la description, encore aujourd’hui, de très nombreuses espèces biologiques. Il a toujours été fréquenté et dirigé par des chercheurs internationalement reconnus et plusieurs prix Nobel y ont séjourné.

F.Lebaron © Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer

Le laboratoire dont les recherches ont toujours été orientées vers l’étude de la biodiversité a donné naissance à deux réserves naturelles (forêt de la Massane, réserve marine de Cerbère-Banyuls). Dans le domaine terrestre, les recherches actuelles sont des recherches accueillies.

Les recherches se déclinent en plusieurs domaines d’excellence que sont l’écologie marine, la biogéochimie, la microbiologie et la biologie d’organismes modèles marins (oursin, Ostreococcus, Amphioxus, Loup...). Elles s’appuient sur de solides partenariats nationaux, européens et internationaux et de fortes collaborations avec le monde industriel, notamment dans le domaine des biotechnologies marines et de la pharmacologie. Quatre UR sont intégrées au sein de l’observatoire dont trois unités CNRS/UPMC :

  • LOMIC (Laboratoire d’Océanographie Microbienne) ;

  • LECOB (Laboratoire de d’Ecogéochimie des Environnements Benthiques) ;

  • BIOM (Laboratoire de Biologie Intégrative des Organismes Marins) ;

  • COREUS (Laboratoire de Biocomplexité des écosystèmes coralliens, unité IRD/UPMC).

Une unité de service (US) apporte son soutien aux UR grâce à la mise en commun de moyens logistiques et analytiques et coordonne également les autres missions de l’observatoire.

Dans le cadre de sa mission de diffusion des connaissances, le laboratoire développe un vaste programme de médiation scientifique dont l’objectif est de faire découvrir à différents publics, dont les scolaires, la biodiversité méditerranéenne marine et terrestre au travers d’un espace de médiation scientifique appelé « Biodiversarium ». Cette structure se décline en deux sites de vulgarisation des connaissances : l’aquarium et le jardin méditerranéen. Des espaces interactifs ouverts au public permettent de faire découvrir les espèces méditerranéennes terrestres et marines mais aussi les recherches menées au laboratoire et de faire découvrir aux plus jeunes le métier de chercheur.

Le laboratoire ARAGO a récemment été reconnu par la communauté européenne comme l’une des grandes infrastructures de recherche en biologie marine pour les 20 prochaines années.

 

Date de la description: 01.10.2010

 

 

Directeur : Philippe Labaron

Site web du laboratoire ARAGO >>


 
 

Mise à jour le 20/07/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/biodiversite/arago-observatoire-oceanographique-banyuls-sur-mer.php