PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et de sa région dans le domaine de l'agronomie

Agronomie - Plantes cultivées et systèmes de culture

Mots-clés :

Stratégies de gestion adaptative de l’entretien du sol en viticulture

5. Concevoir et diffuser les innovations

5. Concevoir et diffuser les innovations

L’enherbement, semé ou spontané, des vignobles est une forme d’entretien du sol qui offre différents services du point de vue tant de la production viticole que de son impact environnemental. Mais son adoption dans les régions méditerranéennes se heurte à trois difficultés : faire cohabiter deux couverts végétaux dans un contexte de ressources hydrique et azotée limitantes, définir un mode de gestion qui soit performant dans la durée malgré la forte variabilité interannuelle de la pluviométrie, choisir parmi une large gamme d’options techniques possibles.

Il s’agit donc de concevoir des stratégies d’entretien du sol qui soient performantes, année après année, des points de vue productif et environnemental. La méthodologie retenue est basée d’une part sur la simulation des processus décisionnels et biophysiques en jeu et, d’autre part, sur une analyse multicritère et fréquentielle des performances. Elle permet d’explorer une large gamme d’options techniques (matériel végétal utilisé pour l’enherbement, surface semée, cohabitation avec le travail du sol ou le désherbage…). Elle permet également de travailler sur les ajustements tactiques ou stratégiques destinés à adapter la nature et le calendrier des interventions techniques aux états du milieu et/ou de la vigne. L’analyse multicritère agrège des indicateurs associés aux performances productives de la vigne (développement végétatif, rendement et qualité des produits) et à l’impact environnemental de l’entretien du sol (ruissellement). Il ressort de cette analyse que la régularité des performances du système de culture passe par une gestion adaptative de l’entretien du sol (et vraisemblablement des autres composantes du système de culture) pour tamponner les effets des variations interannuelles de pluviométrie. Le caractère pérenne de la vigne complique cette gestion, dans la mesure où une variation du milieu entraîne des réponses immédiates et différées.

La diffusion de cette stratégie innovante passe par la mise en expérimentation des indicateurs d’états du système sol – cultures et des règles d’ajustement des calendriers et modalités d’interventions techniques.

Contact(s) :
Christian Gary (UMR System) , gary@supagro.inra.fr et Aude Ripoche

Date de publication : 30/05/2010





 


 
 

Mise à jour le 18/08/17


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agronomie/exemple.php?id=51