PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et de sa région dans le domaine de l'agronomie

Agronomie - Plantes cultivées et systèmes de culture

Mots-clés :

Maîtriser les risques de pollutions par les nitrates dans l’ouest de la Réunion.

2. Minimiser l'impact des cultures sur les cycles biogégochimiques

2. Minimiser l'impact des cultures sur les cycles biogéochimiques

Sur l’île de la Réunion, la population devrait augmenter d’environ 30 % d’ici 2030. La production de déchets organiques d’origine agro-industrielle (effluents, composts, vinasses, etc.) et urbaine (boues de STEP, eaux résiduaires, composts mixtes) va s’accélérer pour combler les retards structurels. D’autre part, au sein de cette région insulaire, l’expansion du tissu urbain contrarie fortement le développement des surfaces agricoles. Il apparaît donc crucial d’accroître et d’optimiser le recyclage des déchets organiques tout en gérant durablement et en préservant des pollutions deux ressources vitales : les sols et les eaux souterraines. Des recherches ont été menées pour approfondir les connaissances sur (i) les processus de transformation des matières organiques dans ces sols tropicaux et (ii) les possibilités d’utiliser les systèmes de culture pour réguler les flux d’eau et de solutés dans les sols tropicaux et volcaniques réunionnais. Sur la station des Colimaçons, une parcelle a été instrumentée pour suivre les flux d’eau et de nitrates jusqu’à deux mètres de profondeur (photo 1). Il a été montré qu’après des apports de lisiers les flux de nitrates étaient très ralentis par rapport aux flux d’eau essentiellement à cause de la capacité du sol andique à retenir les anions (figure 1). Le stock de nitrates ainsi constitué peut être utilisé par les cultures dont la contribution au bilan annuel de l’azote est importante. En jouant sur les périodes d’absorption et sur l’exploration du sol par les systèmes racinaires il devient possible de réduire les risques de lixiviation et d’optimiser l’apport de fertilisants organiques ou minéraux. Afin de généraliser ces résultats obtenus en station aux nombreuses situations agro-pédoclimatiques de l’ouest de la Réunion, une carte thématique de la vulnérabilité de la nappe phréatique aux pollutions transitant par le sol a été élaborée (figure 2). Il apparaît que certains territoires sont beaucoup plus sensibles que d’autres aux risques de transfert des nitrates ; il conviendrait d’y améliorer en priorité les pratiques agricoles.

Contact(s) :
Hervé Saint Macary ,herve.saint_macary@cirad.fr
Frédéric Feder ,frederic.feder@cirad.fr
Nicolas Payet ,Nicolas.payet@univ-reunion.fr

Date de publication : 30/05/2010

Référence(s)

Payet N., Findeling A., Chopart J.L., Feder F., Nicolini E.A., Saint Macary H., Vauclin M. 2009. Modelling the fate of nitrogen following pig slurry application on a tropical cropped acid soil on the island of Réunion (France). Agriculture, ecosystems and environment, 134 (3-4) : 218-233.
Lien DOI / site éditeur

Payet N., Nicolini E., Rogers K., Saint Macary H., Vauclin M. 2010. Evidence of soil pollution by nitrates derived from pig effluent using 18O and 15N isotope analyses. Agronomy for Sustainable Development, 30 (4) : 743-751.

Lien DOI / site éditeur





 


 
 

Mise à jour le 18/08/17


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agronomie/exemple.php?id=40