PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et de sa région dans le domaine de l'agronomie

Agronomie - Plantes cultivées et systèmes de culture

Mots-clés :

Impact des systèmes de culture sur la faune aviaire des vergers de pommiers

2. Minimiser l'impact des cultures sur les cycles biogégochimiques

2. Minimiser l'impact des cultures sur les cycles biogéochimiques

Le moineau friquet est une espèce très sensible aux insecticides chimiques qu'on ne trouve que dans les vergers en agriculture biologique Les stratégies de protection conventionnelle qui privilégient le recours aux produits phytosanitaires ‘chimiques’ pour lutter contre les bioagresseurs dans les vergers de pommiers ont favorisé l’apparition de résistances aux insecticides chez le carpocapse (vers de la pomme) avec pour conséquence d’augmenter la fréquence d’application de pesticides à fort impact environnemental. L’adoption de méthodes de lutte alternatives contre cet insecte et les conversions en agriculture biologique ont parallèlement conduit à des stratégies de protection très contrastées. L’impact des stratégies de protection sur l’avifaune a été évalué dans des vergers de pommiers de la région d’Avignon en protection conventionnelle, en protection intégrée (confusion sexuelle du carpocapse complémentée par des insecticides chimiques) et en agriculture biologique (AB), situés dans un environnement local et paysager similaire. Nos résultats montrent que l’avifaune globale diffère significativement entre les trois stratégies de protection en AB, intégrée et conventionnelle : respectivement des abondances de 46, 30 et 8 individus aviaires /ha et des richesses spécifiques de 18, 14 et 8 espèces nicheuses/ha. La structure fonctionnelle des communautés aviaires est aussi altérée puisque les vergers conventionnels connaissent un fort déclin de la présence d’oiseaux insectivores. La reproduction de trois passereaux insectivores, suivis au moyen de nichoirs, est aussi fortement affectée. La mésange bleue et le moineau friquet ne nichent que dans les vergers en AB. La mésange charbonnière se reproduit dans l’ensemble des vergers mais le nombre de jeunes/ha décroît significativement de 17 dans les vergers en AB à 11 en intégré et 9 en conventionnel. Cette étude souligne le fort impact des stratégies de lutte phytosanitaire sur l’ensemble des paramètres décrivant les communautés d’oiseaux et le succès de reproduction d’espèces insectivores. Elle met l’accent sur l’influence que peut exercer l’arboriculture fruitière sur la biodiversité aviaire et ses conséquences en termes de conservation d’espèces d’intérêts agronomique et/ou patrimonial.

Contact(s) :
Jean-Charles Bouvier ,jean-charles.bouvier@avignon.inra.fr

Date de publication : 30/05/2010

Illustrations

Les nichoirs artificiels à oiseaux installés dans les vergers nous ont permis de suivre la reproduction des passereaux insectivores




 


 
 

Mise à jour le 18/08/17


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agronomie/exemple.php?id=39