PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et de sa région dans le domaine de l'agronomie

Agronomie - Plantes cultivées et systèmes de culture

Mots-clés : outils de simulation, relations entre acteurs, producteurs, industriels, aide à la décision, modes d'organisation

Mutations des relations entre producteurs et agro-industriels pour améliorer la qualité de la canne à sucre

1. Assurer une production alliant quantité et qualité

1. Assurer une production alliant quantité et qualité

Coupe manuelle de la canne à sucre en Afrique du Sud.P.Y. Le Gal © Cirad Les filières agro-industrielles représentent une source de revenu significative pour les producteurs des pays développés comme en développement. Producteurs et unités de transformation agroindustrielles interagissent au sein de bassins d’approvisionnement pour gérer les flux physiques de matière première agricole, les flux d’information et les outils d’incitation mis en place pour réguler et rémunérer les livraisons en quantité et qualité. Leurs relations dépendent des caractéristiques physiques et biologiques de la matière première, du degré d’atomisation desfournisseurs et des modes de partage de la valeur entre les acteurs impliqués dans la chaîne d’approvisionnement.

Le Cirad a mis en place deux interventions en Afrique du Sud et à La Réunion pour aider industriels et producteurs de canne à sucre à explorer de nouvelles formes de relations permettant d’augmenter la valeur totale produite à l’échelle d’un bassin d’approvisionnement sucrier. Cette démarche d’accompagnement se base sur la conception et l’utilisation de deux outils de simulation (MAGI® et PEMPA®). Utilisés à l’échelle d’un bassin d’approvisionnement, ces outils permettent de comparer différentes modalités de gestion des flux de canne entre les producteurs et la sucrerie, ainsi que de paiement de la canne, basées sur la qualité. Ces scénarios alimentent les discussions entre producteurs et industriels sur les décisions à prendre en matière d’organisation logistique des flux, d’investissements dans les capacités de production, de transport et de transformation le long de la chaîne, et de partage de la valeur excédentaire créée par les innovations les plus prometteuses.

La démarche permet également d’explorer de nouveaux modes d’organisation, y inclus de nouveaux systèmes de paiement, adaptés à une évolution des produits industriels (production d’énergie,chimie verte). Elle est transposable dans ses principes à une large gamme de filières nécessitant une phase de transformation de la matière première agricole (lait, oléagineux, vin, etc.).

En savoir plus

Contact(s) :
Pierre-Yves Le Gal, pierre-yves.le_gal@cirad.fr Caroline Lejars, caroline.lejars@cirad.fr & Pierre-Yves Le Gal, pierre-yves.le_gal@cirad.fr

Date de publication : 30/05/2010

Référence(s)

Modélisation de connaissances dans une dynamique de recherche-intervention en production sucrière / Le Gal P.Y., Lejars C., Soler L.G., Auzoux S.. 2009. In : Concevoir et construire la décision. Démarches en agriculture, agroalimentaire et espace rural. Versailles : Ed. Quae, p. 197-222. (Update sciences et technologies).

Lejars C., Le Gal P.Y., Auzoux S.. 2008.A decision support approach for cane supply management within a sugar mill area. Computers and electronics in agriculture, 60 (2) : 239-249.

Lien DOI / site éditeur

Illustrations

Coupe de la canne brûlée en Afrique du Sud- ©Pierre-Yves Le Gal, Cirad Pesée d’un lot de canne chez des petits planteurs sud-africains - ©Pierre-Yves Le Gal, Cirad Parcelles de canne à différents stades en Afrique du Sud - ©Pierre-Yves Le Gal, Cirad Coupe mécanique de la canne brûlée en Afrique du Sud- ©Pierre-Yves Le Gal, Cirad Arrivée des cannes dans une sucrerie en Afrique du Sud - ©Pierre-Yves Le Gal, Cirad




 


 
 

Mise à jour le 18/08/17


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agronomie/exemple.php?id=12