PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et de sa région dans le domaine de l'agronomie

Agronomie - Plantes cultivées et systèmes de culture

Mots-clés : système de culture, semis directs sous couverture végétale, intensification écologique, développement pays du Sud, modélisation biologique,

Les SCV, un outil d’ingénierie pour l’intensification écologique

1. Assurer une production alliant quantité et qualité

1. Assurer une production alliant quantité et qualité

Riz sur résidus de Stylosanthes guianensis (Province de Xieng Khouang, Laos).F. Tivet © Cirad L’intensification écologique suppose que la recherche apporte des solutions pertinentes aux deux enjeux majeurs que sont la nécessité de produire plus alors que les surfaces agricoles diminuent, et de produire mieux afin de protéger l’environnement. L’intensification des processus naturels par les semis directs sous couverture végétale (SCV) permet la restauration de la fertilité chimique, physique et biologique du sol, ainsi que la meilleure expression des potentiels génétiques définissant les niveaux de résistance aux bioagresseurs et les niveaux de productivité. L’étude de ces processus et leur maîtrise constituent les bases d’une ingénierie appliquée à l’intensification écologique. Il s’agit de mettre en oeuvre l’ensemble des méthodologies de diagnostic,de mise au point, d’évaluation et de pilotage de SCV en réponse aux grandes questions de développement des pays du Sud. Parla mise en oeuvre des principes de semis direct, de couverture végétale permanente et de réintroduction de la biodiversitéfonctionnelle, l’UPR SCV, grâce à son réseau diversifié de partenariat, travaille sur :

  • la réhabilitation des sols tropicaux dégradés ;
  • l’intensification écologique des agricultures vivrières et commerciales pluviales, des rizicultures inondées à mauvais contrôle de l’eau et des systèmes à base de cultures pérennes ;
  • la mise au point d’outils biologiques favorables aux fonctions systémiques à haute valeur environnementale comme la détoxification des sols, la lutte contre les bioagresseurs, la séquestration du carbone et la construction de SCV répondant au cahier des charges de l’agriculture biologique.

Il s’agit de nouveaux écosystèmes cultivés qui ont une valeur pour l’homme et la biosphère. L’ingénierie repose sur une démarche systémique expérimentale, qui nourrit la recherche thématique et qui, en retour, intègre les avancées de la recherche thématique. Cette démarche privilégie la modélisation biologique qui reconstitue in situ et in vivo l’ensemble des interactions et des interfaces nécessaires à l’intensification des processus naturels afin de mieux les comprendre, les maîtriser et les piloter.



Contact(s) :
André Chabanne, andre.chabanne@cirad.fr

Date de publication : 30/05/2010

Référence(s)

La gestion des écosystèmes cultivés en semis direct sur couverture végétale permanente : Chapitre 2. Principes et intérêts du semis direct / Séguy L., Husson O., Charpentier H., Bouzinac S., Michellon R., Chabanne A., Boulakia S., Tivet F., Naudin K., Enjalric F., Chabierski S., Rakotondralambo P., Rakotondramanana. 2009. In : CIRAD. Manuel pratique du semis direct à Madagascar. Volume I. Antananarivo : CIRAD, 32 p..

Liste de publication de André Chabanne

Lien DOI / site éditeur





 


 
 

Mise à jour le 18/08/17


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agronomie/exemple.php?id=10