PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans le domaine des agricultures familiales

Mots-clés : Amérique latine, Brésil,Uruguay, organisation de producteurs, politiques publiques, politique fédérale, territoire rural, développement rural, décentralisation, territorialisation des politiques

Participation des agriculteurs familiaux au développement rural en Amérique latine

4. Accompagnement, politiques publiques

4. Accompagnement, politiques publiques

La participation en action -  © E. Sabourin

Des recherches menées par l’UMR ART-Dev dans le cadre du dispositif de recherche en partenariat « Politiques publiques et inégalités en Amérique latine » ont montré que la participation des agricultures familiales et de leurs organisations à la négociation ou à la mise en œuvre de politiques de développement rural est liée à la conjonction de quatre facteurs :

  • L’émergence d’organisations nationales de producteurs familiaux et paysans dans des contextes de transition démocratique ; ce qui autorise la mise en place, dans les années 1990, et surtout 2000, de politiques ciblées sur l’agriculture familiale.

  • Le retrait plus ou moins marqué de l’État, selon les pays, au niveau de l’assistance technique, de la formation, de la commercialisation, de la régulation des filières, du crédit, etc.

  • La décentralisation et/ou territorialisation des politiques.

  • Enfin, une volonté de transversalité des politiques (avec l’environnement, la santé, etc.).


Au Brésil, pays phare, cette participation est doublée d’un ciblage de dispositifs d’appui à la production mais dotés de peu de moyens.

Il ressort des évaluations de la politique fédérale d’appui aux territoires ruraux, mise en place en 2004, que la participation a ouvert des fenêtres d’opportunité aux représentants des agriculteurs familiaux en matière d’apprentissage et d’inclusion aux politiques publiques. Mais en regardant de plus près, ce sont plus spécifiquement les notables locaux, représentants traditionnels des communautés agricoles, qui en ont profité.

Devenus « leaders transactionnels », ils se sont professionnalisés dans la négociation des projets de développement rural avec les techniciens et sont devenus des articulateurs de la mise en œuvre des politiques. Les agriculteurs restent dépendants du système expert technique et agronomique qui garde la main sur les projets. La territorialisation se heurte à la structure et aux procédures administratives et financières fédérales. La transversalité est contrecarrée par le corporativisme des ministères sectoriels au Brésil, mais aussi en Uruguay, par exemple.



Éric Sabourin, eric.sabourin@cirad.fr
& Gilles Massardier, gilles.massardier@cirad.fr


Date de publication : 01/01/2014





 


 
 

Mise à jour le 11/02/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/exemple.php?id=129