PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans le domaine des agricultures familiales

Mots-clés : Afrique, Congo, politiques publiques, aménagement du territoire, gestion des ressources naturelles

Politiques publiques et aménagement durable du territoire

4. Accompagnement, politiques publiques

4. Accompagnement, politiques publiques

© E. Dubliez - Discussion en vue de l’élaboration d’un plan simple de gestion dans un village du Bas-Congo, République démocratique du Congo Certaines activités de recherche de l’UPR B&SEF du Cirad visent à accompagner des politiques publiques afin d’intégrer les activités agricoles familiales dans l’aménagement durable du territoire et la gestion durable des ressources naturelles. C’est le cas, par exemple, pour le palmier à huile au Cameroun et pour la gestion des terroirs villageois en Indonésie et en République démocratique du Congo.

Le Cirad, en partenariat avec l’Organisation mondiale de protection de l’environnement (WWF –Central Africa Regional Programme Office), l'IRD et le Centre pour la Recherche forestière internationale (CIFOR), appuie ainsi le ministère de l'Agriculture du Cameroun dans la définition d'une stratégie de développement durable du palmier à huile au niveau national, favorisant la production familiale et artisanale d'huile de palme et préservant les couverts forestiers et les écosystèmes à haute valeur de conservation.

Au niveau local, en Indonésie, les communautés villageoises participent aux décisions prises sur l'aménagement de leur territoire au travers des plans d'aménagement pour intégrer les activités d'agriculture familiale et les activités forestières dans une mosaïque paysagère. Pour ce faire, un outil de cartographie participative est utilisé qui reprend l'échelle des plans d'aménagement du territoire, au niveau sub-national (districts, 1:50 000). Les communautés villageoises produisent un jeu de cartes montrant l'usage actuel de leur territoire, ainsi que leurs attentes pour le futur. Ces cartes sont ensuite discutées avec les décideurs (gouvernement local).

En République démocratique du Congo, des plans simples de gestion du territoire sont définis de manière participative avec les villageois. Ces plans devraient permettre de limiter la déforestation induite par la demande croissante en bois énergie des grands centres urbains, en organisant la production durable du bois et des produits vivriers dans le territoire villageois. Les communautés villageoises situées dans la périphérie des grandes villes vivent aujourd’hui dans un environnement à ce point dégradé que les écosystèmes forestiers et les biens et services associés ont presque disparu.

Laurène Feintrenie, laurene.feintrenie@cirad.fr

Date de publication : 01/01/2014





 


 
 

Mise à jour le 11/02/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/exemple.php?id=124