PARTAGER / SAUVER

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans le domaine des agricultures familiales

Mots-clés : Afrique, Amérique du Sud, Europe, Brésil, Maroc, Pérou, Burkina Faso, Madagascar, France, accompagnement au changement, polyculture, élevage, redimensionnement, innovations, outil de simulation, scénario, CLIFS, Olympe

Une démarche d’accompagnement des exploitations familiales de polyculture-élevage dans leurs dynamiques d’évolution

4. Accompagnement, politiques publiques

4. Accompagnement, politiques publiques

Session de travail avec un producteur du Lac Alaotra à Madagascar - © P.-Y. Le Gal Les exploitations familiales associent fréquemment polyculture et élevage pour sécuriser leurs revenus et s’autonomiser. Ces systèmes de production complexes nécessitent des outils spécifiques pour accompagner leurs dynamiques de changement. À cet effet, plusieurs chercheurs de l’UMR Innovation ont conçu et expérimenté avec des partenaires locaux une démarche de conseil individuel dans des contextes variés : exploitations à dominante laitière au Brésil, au Maroc et au Pérou ; exploitations diversifiées avec élevage allaitant dans le sud-ouest de la France ; exploitations diversifiées avec ateliers d’élevage d’importance variable au Burkina Faso et à Madagascar.

Cette démarche s’appuie sur un outil de simulation développé sur tableur (CLIFS, Crop LIvestock Farm Simulator) pouvant être utilisé avec d’autres outils (par exemple Olympe à Madagascar). CLIFS intègre les composantes végétales et animales de l’exploitation et leurs interactions tout en gardant une structure générale, des procédures de calcul et des variables de sortie intelligibles pour le producteur. Des scénarios d’évolution de leur exploitation sont conçus avec les producteurs et évalués à partir de plusieurs bilans offre-demande en ressources (produits vivriers, fourrages, fumure organique) et des résultats économiques afférents.

La démarche d’accompagnement est structurée en trois étapes fondées sur la conception et la simulation d’un scénario initial représentant la situation actuelle de l’exploitation, d’un scénario « projet » calé sur les intentions futures du producteur, et de scénarios alternatifs ouvrant la gamme des possibles. Les questions traitées concernent le choix et le redimensionnement d’ateliers d’élevage visant une augmentation de la production laitière, le choix d’un système fourrager dans une perspective d’autonomisation, l’introduction d’innovations telles que des cultures en dérobé ou l’utilisation partielle de la biomasse de plantes de couverture, l’analyse de la sensibilité de l’exploitation aux chocs climatiques et économiques. Appréciée des producteurs pour son adéquation avec leurs situations et leurs questionnements, cette démarche doit maintenant être transférée à des structures de conseil pour en évaluer la pertinence dans un environnement professionnel.

Pierre-Yves Le Gal, pierre-yves.le_gal@cirad.fr

Date de publication : 01/01/2014





 


 
 

Mise à jour le 11/02/15


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/exemple.php?id=122