Share/Bookmark

Ce dossier d'Agropolis International est labellisé dans le cadre de la programmation par l'Organisation des Nations Unies

2014, Année internationale de l'agriculture familiale

Focus sur

Séminaire Brésil-Argentine sur les agricultures familiales. 4 juin 2014, Agropolis International, Montpellier
Séminaire organisé par le Labex Europe de l'EMBRAPA, le labintex de l'INTA et Agropolis International , en parallèle des Rencontres Internationales sur le thème « Agricultures familiales et recherche », 1er-3 juin 2014.: vidéos, pdf


Série "les dossiers d'Agropolis International" (n° 22 - avril 2016 - 72 pages)

Spécial partenariat :
"Agricultures familiales et recherche - Regards croisés Argentine, Brésil, France"

Dossier Agropolis International, spécial partenariat

Dossier Agropolis

Téléchargez la version papier du dossier Agropolis "Agricultures familiales" n° 19 février 2014, 63 pages)
Feuilletez ce dossier

Dossier Agropolis Agricultures familiales 2014

Coordinateur scientifique du dossier :
Jean-Michel Sourisseau (Cirad)

Contacts Agropoliss

Sylvie Albert

Mélanie Broin
broin@agropolis.fr
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 06

Version électronique
Chantal Salson, salson@agropolis.fr

 

Compétences de recherche de Montpellier et du Languedoc-Roussillon

dans le domaine des agricultures familiales

L'agriculture familiale dans le contexte du Labex Europe de l'Embrapa (Brésil)

Le Brésil est un immense pays, mégadivers (le Brésil appartient à un groupe de pays qui détiennent la majorité des espèces et sont donc considérés comme les plus riches de la planète en matière de diversité biologique), avec des combinaisons « climats-sols » variées et une grande diversité ethnique, culturelle et économique, découlant de son histoire et des grands flux migratoires qu’il a connus. Ces derniers ont fortement influencé l'agriculture brésilienne, par l’adaptation de technologies en provenance d’Europe et d’Asie et par les connaissances sur l'usage de la flore et de la faune transmises par les indiens et les africains. De par cette complexité, différents types de petite agriculture utilisant ces connaissances et technologies contribuent significativement à la production d'aliments, de biens et services au niveau national.

L'Embrapa (Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária), Entreprise Brésilienne de Recherche Agricole, a pour mission de « fournir des solutions de recherche, développement et innovation pour un développement agricole durable, au bénéfice de la société brésilienne ».

L'Embrapa, avec ses 47 centres de recherche dans tout le pays, couvre tous les biomes brésiliens.

 

© Krishna Naudin

© Krishna Naudin

Le transfert de technologies vers les pays en développement (coopération Sud-Sud) se fait par des projets en Afrique (Embrapa Africa– Ghana, Bénin, Mali, Mozambique, Angola), Amérique du Sud et Caraïbes (Embrapa Américas– Panama). Ce transfert permet à l’Embrapa de diffuser les technologies et innovations en agriculture tropicale qu’elle développe, et de mieux répondre aux sollicitations de ces pays par sa participation à leur développement agricole. La coopération internationale de l'Embrapa se fait surtout au travers d'un programme dédié à l'échange de connaissances, les « laboratoires virtuels à l'extérieur » (Labex) qui existent aujourd'hui aux États Unis, en Europe (France), en Corée et en Chine.

 

Le Labex Europe, hébergé par Agropolis International, permet à l’Embrapa des partenariats privilégiés avec des institutions françaises (Cirad, IRD, Inra, Centre National de la Recherche Scientifique [CNRS], Montpellier SupAgro, universités), européennes ou internationales (CGIAR). Les UMR TETIS, AGAP et IATE ont accueilli des chercheurs dans le cadre du Labex.

En douze ans d'existence, celui-ci a permis de développer de nombreuses connaissances appliquées à l'intensification écologique et à la petite agriculture, comme, par exemple, la création par le Consortium en Biologie Avancée (CIBA) de variétés fruitières tropicales tolérantes aux maladies ainsi que d'outils moléculaires utilisés pour sélectionner et améliorer génétiquement les fruitiers des systèmes agroforestiers familiaux. Citons également le développement d’outils de télédétection et d’évaluation d'impacts environnementaux pour la planification et le zonage de l’occupation des sols en Amazonie. D’autres programmes de recherche spécifiques conduits avec des partenaires du Labex Europe ont développé des technologies et des systèmes capables d'améliorer durablement l'efficacité de l'agriculture familiale, les revenus et le bien-être des petits agriculteurs.

Embrapa

Les Labex ou "laboratoires extérieurs de l'Embrapa

Le Labex est un modèle original de coopération scientifique internationale développé par l’Embrapa dès la fin des années 1990. C'est un « laboratoire sans murs » ou « virtuel », avec peu de frais d’infrastructures et d’administration, flexible et focalisé vers les objectifs stratégiques de l’Embrapa.

Des chercheur(e)s séniors sont affecté(e)s durant quelques années à un laboratoire à l'étranger, apportant leur expérience de recherche et leur connaissance des réseaux au Brésil et à l’international. Chaque chercheur(e) a une double mission de recherche - conduire des travaux au sein d’une équipe de recherche de haut niveau - et de prospection/veille - informer l’Embrapa des nouvelles méthodologies de recherche ou de technologies agricoles ainsi que des nouvelles pistes de coopération.

Depuis 2002, le Labex Europe est hébergé par Agropolis International, qui lui apporte un soutien technique, scientifique et logistique et lui facilite ses échanges avec la communauté scientifique régionale, nationale et européenne.

Pour plus d’informations : http://agrop.fr/labex

Contacts :
Pedro Luiz Oliveira de Almeida Machado
Coordinateur du Labex Europe 
machado@agropolis.frTél. : +33 (0)4 67 04 37 43


Agropolis International

Françoise De Chevigny
embrapa@agropolis.fr


 
 

Mise à jour le 27/10/16


 




Extrait du site http://www.agropolis.fr/agriculture-familiale/embrapa.php